Accéder au contenu principal

France : quatre militants interpellés pour avoir aidé des migrants dans la vallée de la Roya

De nombreux citoyens viennent en aide aux migrants venus d'Italie dans la vallée de Roya.
De nombreux citoyens viennent en aide aux migrants venus d'Italie dans la vallée de Roya. Marco Bertorello / AFP

Quatre militants de l’association Roya Citoyenne ont été arrêtés, vendredi, dans la vallée de la Roya, alors qu’ils venaient en aide à des migrants venus d’Italie.

PUBLICITÉ

Nouvelles arrestations dans la vallée de la Roya, dans les Alpes-Maritimes. Quatre membres du collectif Roya Citoyenne ont été interpellés, vendredi 6 janvier, en compagnie de plusieurs migrants, a annoncé leur avocate Maeva Binimelis, confirmant ainsi une information du quotidien Libération. Selon le quotidien, les militants auraient été arrêtés à la suite d'une dénonciation.

L’interpellation de Françoise Gogois, René Dahon, Gérard Bonnet et Dan Oudin a eu lieu vendredi vers 17 h. Ils ont été relâchés le lendemain après 24 heures de garde à vue. Poursuivis pour aide à l’entrée, au séjour et à la circulation d’étrangers en situation irrégulière, ils sont convoqués le 16 mai à 13 h 30 devant le tribunal correctionnel de Nice, a précisé le collectif dans un communiqué diffusé dimanche sur sa page Facebook. Tous encourent cinq ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Écœurement sur Twitter

L’association Roya Citoyenne, qui prône la solidarité avec les migrants en provenance d’Italie entrant en France par les Alpes-Maritimes, assure que ces quatre "citoyens solidaires", interpellés entre Breil-sur-Roya et Sospel, "cherchaient simplement à déplacer six jeunes réfugiés vers d’autres lieux d’hébergement avec des conditions d’accueil dignes et sécurisées".

"Combien de temps, combien de souffrances ou même de morts, notamment pendant les froids de cet hiver, combien d’arrestations de citoyens solidaires faudra-t-il pour que les pouvoirs publics prennent les mesures nécessaires de protection de ces femmes, hommes et enfants ?" interroge le collectif.

Sur Twitter, de nombreux internautes ont fait part de leur écœurement. Certains font même un parallèle avec le régime de Vichy, comme cet élu de Seine-Saint-Denis, en région parisienne, Madjid Messaoudene.

Cette arrestation survient alors que, vendredi, le tribunal correctionnel de Nice a relaxé un enseignant-chercheur de l’Université de Nice qui était poursuivi pour avoir aidé des migrants. Le parquet de Nice a par ailleurs fait appel de cette décision. Le jugement d’un autre militant de Roya Citoyenne, l’agriculteur Cédric Herrou, a quant à lui été mis en délibéré au 10 février. Huit mois de prison avec sursis ont été requis contre lui.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.