Accéder au contenu principal

Égypte : au moins huit morts lors d'une attaque dans le Nord-Sinaï

Depuis 2013, des attaques dans le Sinaï ont tué des centaines de policiers et militaires égyptiens.
Depuis 2013, des attaques dans le Sinaï ont tué des centaines de policiers et militaires égyptiens. Mohamed El-Shahed, AFP

Un kamikaze a foncé avec un camion rempli d'explosifs sur un barrage de sécurité dans la péninsule égyptienne du Sinaï, lundi, tuant au moins huit personnes. L'attaque n'a pas encore été revendiquée.

Publicité

Au moins huit personnes, dont sept policiers égyptiens, ont été tuées, lundi 9 janvier, lors de l'attaque d'un poste de contrôle routier à El Arish, la capitale de la province du Nord-Sinaï, ont indiqué des forces de sécurité et des hôpitaux.

Un camion piégé a foncé sur le barrage de sécurité, avant que le chauffeur n'actionne sa charge explosive. Des attaquants cagoulés ont ensuite déclenché une fusillade. Le corps d'un des assaillants a été retrouvé dans le véhicule calciné. L'attaque, dont la responsabilité n'a pas été revendiquée, a également fait au moins blessés, dont quatre civils, selon les mêmes sources. Le journal Al-Arham évoque le compte d'au moins dix blessés sur son site.

La péninsule du Sinaï est le théâtre d'une insurrection islamiste qui a gagné en intensité, depuis le renversement par l'armée du président Mohamed Morsi durant l'été 2013. Les insurgés, qui ont pris le nom de "province du Sinaï" (Wilayat Sinaï en arabe) et basés dans la péninsule égyptienne, ont fait allégeance en 2014 à l'organisation État islamique (EI).

Depuis, de nombreuses attaques y ont fait des centaines de morts dans les rangs militaires et policiers. En novembre 2016, l'EI a revendiqué une attaque sur un poste de contrôle, où huit soldats avaient perdu la vie.

Avec Reuters et AFP
 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.