Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Luis Almagro : "Une enquête sur le Venezuela doit être ouverte à la CPI"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Entre désistements et critiques, le "Davos du désert" s'ouvre à Riyad

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Paul Biya réélu pour un 7e mandat présidentiel

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

SPORT

La France donne le coup d'envoi de la 25e Coupe du monde de handball

© Thomas Samson, AFP | L'Arc de Triomphe s'est illuminé à Paris pour le lancement de la 25e Coupe du monde de handball, le 10 janvier 2017.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2017

La France accueille cette année la 25e Coupe du monde de handball, dont le coup d'envoi symbolique a été donné mardi soir à Paris. Les Bleus, qui affrontent le Brésil mercredi soir, espèrent un sixième titre mondial.

Un Arc de Triomphe illuminé aux couleurs du handball l'espace de quelques instants : le coup d'envoi symbolique du Mondial-2017 a été donné, mardi 10 janvier au soir, en lumière et en musique, promettant un "championnat phénoménal" à la veille du match d'ouverture.

"Nous voulions annoncer à la Terre entière que la France est prête à accueillir ce 25e championnat du monde", a déclaré Joël Delplanque, président de la Fédération française de handball (FFHB) et du Comité d'organisation du Mondial-2017, avant de laisser place à un spectacle d'environ trois minutes.

Affiche mythique du sport en général, c’est la rencontre France-Brésil qui donnera mercredi le coup d'envoi à Paris du Mondial-2017 de handball où la bande de Nikola Karabatic espère marcher sur les traces des "Costauds", sacrés à domicile il y a 16 ans.

Nikola Karabatic : "C'est pas parce qu'on est chez nous qu'on va gagner facilement"

Pression immense

Les Bleus ont tellement habitué leurs supporters à gagner que la pression s'annonce immense lors de cette quinzaine sportive (11-29 janvier). Nation la plus titrée du handball masculin (10 trophées majeurs), la France chasse une sixième couronne mondiale (après 1995, 2001, 2009, 2011, 2015) lors de l'événement censé devenir une "grande fête populaire".

Les enjeux ? Permettre à cette discipline, loin d'avoir la notoriété du football ou du rugby, de passer un cap en franchissant la barre des 600 000 licenciés mais aussi de légitimer encore davantage la candidature de Paris pour les JO-2024.

"J'avais vibré devant mon écran de télévision en 2001. Je me souviens de l'engouement... Avoir la chance de vivre ça, à mon tour, c'est extraordinaire", se réjouit Nikola Karabatic, la figure de proue des "Experts".

Un demi-million de supporters attendus

C'est la troisième fois que le Mondial messieurs a lieu dans l'Hexagone. La "première" avait réuni 100 000 spectateurs en 1970, la deuxième environ 200 000 en 2001. Pour cette 25e édition du Championnat du Monde, 500 000 personnes sont attendues dans les huit villes de la compétition que sont Lille, Paris, Nantes, Montpellier, Metz, Rouen, Albertville et Brest.

Quelque 431 000 billets ont déjà trouvé preneurs selon les organisateurs, qui espèrent battre le record d'affluence pour un match du Mondial (25 000 personnes) au stade Pierre-Mauroy dans le Nord, censé accueillir le huitième et le quart de finale de l'équipe de France.

Les Bleus entameront leur quête mercredi soir à Paris-Bercy (AccorHotels Arena) lors d'une rencontre qui leur rappellera les Jeux de Rio. Sur le chemin de la finale, où ils avaient été dépossédés de leur titre par le Danemark, ils avaient dû batailler pour se défaire du pays hôte, pays émergent du handball.

Les Auriverde, dont la plupart des joueurs évoluent en Europe, avaient joué de manière décomplexée et leur avaient tenu tête pendant quarante minutes, lors des quarts, avant de baisser le pied physiquement (34-27).

Avec AFP

Première publication : 11/01/2017

  • HANDBALL

    Handball : l'Allemagne sacrée championne d'Europe

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Euro-2016 : les handballeuses françaises remportent la médaille de bronze

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)