Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

FRANCE

Primaire de la gauche : un premier débat pour susciter l'intérêt

© AFP | Le plateau de télévision du deuxième débat de la primaire de la droite le 3 novembre 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/01/2017

Après plusieurs semaines de campagne, place aux débats entre les 7 candidats à la primaire de la gauche. Calendrier, chaînes de retransmission, thématiques abordées… retrouvez le programme des trois débats.

Trois débats en une semaine, la période qui s’ouvre s’annonce décisive pour les candidats à la primaire de la gauche. Les sept postulants vont avoir l’occasion de confronter leurs idées après un début de campagne assez feutré.

Organisé par les chaînes de télévision TF1 et Public Sénat, la radio RTL et le magazine l’Obs, le premier débat est prévu jeudi 12 janvier à 21 heures. Une première demi-heure sera consacrée aux sujets économiques et sociaux, puis une autre demi-heure à la sécurité et au terrorisme. La dernière partie de l’émission portera sur la laïcité et la question de l’identité.

>> À lire : La culture, service minimum pour les candidats à la primaire de la gauche

Pour ce premier débat, pour lequel France 24 vous proposera un live-blog à suivre en direct, Benoît Hamon s’est vu attribuer par tirage au sort le pupitre central. L’occasion pour le nouveau chantre du revenu universel de confirmer qu’il est bien l’homme qui monte, lui qui rêve d’un destin à la Fillon.

"Ce premier débat doit susciter l'intérêt et donner à chacun l'envie de participer à notre primaire. Pour cela, le débat doit être de bon niveau et il le sera", promet le sénateur Luc Carvounas, proche de Manuel Valls.

Voilà en effet tout l’enjeu : mobiliser le “peuple de gauche” après la primaire de la droite, dont les débats télévisés ont réalisé de bonnes audiences et ont été suivis d’une forte participation aux scrutins.

>> À lire : "Cette primaire sera un succès si elle mobilise au moins 1,5 million d’électeurs"

Au sein des équipes de campagne des sept candidats, on espère que ces débats vont permettre d'affaiblir Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, candidats hors primaire qui puisent dans l'électorat de gauche.

L'autre enjeu majeur sera de renforcer la crédibilité du futur vainqueur de la primaire de la gauche, car quel que soit le scénario, aucun des prétendants ne semble aujourd'hui en mesure de se qualifier pour le second tour de la présidentielle. "Sans atteindre les scores de la droite (4,3 et 4,4 millions d'électeurs), le PS sortirait renforcé de la primaire s'il parvenait à être au moins dans l'étiage de 2011 (2,7 et 2,9 millions)", assure le directeur de l'Ifop Frédéric Dabi.

Le deuxième débat aura lieu dimanche 15 janvier, à partir de 18 heures, sur BFM-TV et i-Télé. Le troisième et dernier débat se déroulera jeudi 19 janvier, à partir de 21 heures, sur France 2 et Europe 1.

Un dernier débat est également prévu entre les deux finalistes, mercredi 25 janvier, à partir de 21 heures, en simultané sur les chaînes de télévision TF1, France 2 et la radio France inter.

Première publication : 12/01/2017

  • POLITIQUE

    Manuel Valls et Vincent Peillon présentent leurs programmes pour la primaire de la gauche

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    "J'ai changé", affirme Manuel Valls

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    90'' POLITIQUE - Assistanat : quand Manuel Valls fait la girouette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)