Accéder au contenu principal

Guerre au Yémen : près de 1 400 enfants tués et 2 140 blessés, selon l'Unicef

En 2016, l'Unicef a apporté une assistance médicale à plus d'un million d'enfants yéménites de moins de cinq ans.
En 2016, l'Unicef a apporté une assistance médicale à plus d'un million d'enfants yéménites de moins de cinq ans. Ahmad al-Basha, AFP

Depuis le début du conflit au Yémen, en mars 2015, près de 1 400 mineurs ont été tués, a annoncé l'Unicef, mercredi. Trois millions de personnes ont besoin d’aide alimentaire dont 1,5 million d’enfants souffrant de malnutrition.

Publicité

L'escalade de la guerre au Yémen depuis mars 2015 a causé la mort de 1400 enfants et 2140 ont été blessés, a annoncé, mercredi 11 janvier, à Sanaa, le Fonds de l'ONU pour l'enfance, l'Unicef.

"Près de 2 000 écoles au Yémen ne peuvent plus servir parce qu'elles ont été détruites, endommagées, et servent (aujourd'hui) à accueillir des familles de déplacés ou sont utilisées à des fins militaires", a par ailleurs déclaré à la presse la représentante au Yémen de l'Unicef, Meritxell Relano.

>> À lire : Saïda, symbole de la famine qui ravage le pays au Yémen

Près de 1400 enfants-soldats

Mme Relano a appelé les belligérants à faciliter les livraisons de l'aide humanitaire et à cesser de recruter des enfants-soldats. D'après elle, 1 363 enfants ont été enrôlés par les parties en conflit.

En 2016, l'Unicef a apporté une assistance médicale à plus d'un million d'enfants de moins de cinq ans, ainsi qu'à plus de 550 000 mères enceintes ou qui allaitent, et a contribué à une campagne de vaccination contre la polio qui a touché près de 5 millions d'enfants.

Près de trois millions de Yéménites ont actuellement besoin d’une aide alimentaire dont 1,5 million d’enfants parmis lesquels 370 000 souffrent de malnutrition dite "aiguë sévère". L'Unicef en a soigné 237 000 et projette notamment de porter ce chiffre à 320 000 en 2017.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le conflit au Yémen a fait plus de 7 350 morts et 39 000 blessés en 20 mois, des chiffres qui incluent les civils et les combattants. Cette guerre oppose les rebelles houthis soutenus par l'Iran aux forces pro-gouvernementales appuyées par la coalition arabe sous commandement saoudien.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.