Accéder au contenu principal
Info éco

Fiat-Chrysler : un nouveau "dieselgate" ?

Capture d'écran France 24

Dans le journal de l’économie, vendredi 13 janvier : Fiat-Chrysler à son tour impliqué dans une possible affaire de moteurs diesel truqués aux États-Unis, Airbus qui livre son premier avion depuis vingt-trois ans à l’Iran et des billets de moins en moins chers entre l’Europe et les États-Unis.

Publicité

Plus de 100 000 véhicules Fiat Chrysler auraient été équipés de logiciels suspects aux États-Unis. C’est ce qu’affirme l’agence américaine de l’environnement. De son côté, le groupe italo-américain nie en bloc. Mais son action s’effondre en bourse.

En revanche, un autre titre atteint des sommets. C’est celui de l'équipementier automobile japonais Takata, qui a atteint ce vendredi la hausse maximale autorisée à la bourse de Tokyo et ce, après les rumeurs sur un possible accord avec les autorités américaines dans le cadre du scandale des airbags défectueux. L’accord porterait sur une amende d’un milliard de dollars et pourrait être signé ce vendredi 13 janvier, selon la presse américaine.

Airbus a livré, jeudi, le premier avion de sa commande de cent appareils à l’Iran. Il s’agit surtout du premier Airbus neuf depuis 23 ans à arriver sur le sol de la République islamique.

Enfin, un mot sur les billets d’avions entre l’Europe et les États-Unis. Les compagnies low-cost se font de plus en plus concurrence et cassent les prix. Une compagnie islandaise propose en ce moment des vols à 65 euros !
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.