Accéder au contenu principal

Obama met fin au régime spécial d'immigration pour les Cubains

La décision a été prise à huit jours du départ de Barack Obama de la Maison Blanche.
La décision a été prise à huit jours du départ de Barack Obama de la Maison Blanche. AFP

Le président américain a annoncé, jeudi 12 janvier, la fin du régime spécial d'immigration américain qui accorde depuis un demi-siècle un permis de séjour aux immigrants clandestins cubains arrivés aux États-Unis.

Publicité

C'est la fin d'un dispositif d'exception en place depuis des décennies: Barack Obama a annoncé jeudi 12 janvier, avec effet immédiat, que les immigrants clandestins cubains arrivés sur le territoire américain ne se verraient plus accorder automatiquement un permis de séjour.

Deux ans après le début du spectaculaire rapprochement entre Washington et La Havane, l'abrogation de ce régime spécial répond à une demande de longue date du régime communiste qui y voyait une incitation à l'exil de ses ressortissants.

Cette décision, prise à huit jours du départ de Barack Obama de la Maison Blanche, est un moyen pour le président démocrate de cimenter un peu plus un rapprochement sur lequel son successeur républicain Donald Trump a soufflé le chaud et le froid.

Les immigrants cubains désormais traités comme les autres migrants

Cette démarche signifie que "nous traitons désormais les immigrants cubains de la même façon que les immigrants d'autres pays", a indiqué Barack Obama dans un communiqué.

Désormais, les Cubains qui tentent d'entrer illégalement aux États-Unis et ne répondent pas aux critères d'assistance humanitaire "seront expulsés", explicite la Maison Blanche.

Les autorités cubaines ont aussitôt qualifié la nouvelle d'étape "importante". Cet accord migratoire pour "une migration régulière sûre et ordonnée", signé jeudi avec effet immédiat, "abroge la politique connue sous le nom de 'pieds secs/pieds mouillés'" selon laquelle les autorités acceptent les immigrants qui touchent terre et renvoient à Cuba ceux qui sont trouvés en mer, a relevé le gouvernement cubain dans un communiqué.

Avec AFP

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.