Accéder au contenu principal

L'armée syrienne accuse Israël d'avoir bombardé un aéroport militaire près de Damas

Contactée par l'AFP sur ces dernières explosions, l'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire.
Contactée par l'AFP sur ces dernières explosions, l'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire. Stringer, AFP (illustration)

L'armée syrienne a accusé Israël d'avoir tiré, dans la nuit de jeudi à vendredi, des roquettes sur l'aéroport militaire de Mazzé, à partir d'un secteur situé près du lac de Tibériade dans le nord de l'État hébreu.

Publicité

Une série d'explosions a touché l'aéroport militaire syrien de Mazzé, dans la banlieue ouest de Damas, dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé la chaîne de télévision d'État syrienne, qui a évoqué des bombardements.

L'armée syrienne a accusé Israël d'avoir ciblé la base aérienne et mis en garde Tel Aviv des répercussions de cette agression "flagrante". Selon l'armée, citée par la télévision publique syrienne, plusieurs roquettes ont été tirées d'un secteur situé près du lac de Tibériade, dans le nord d'Israël, juste après minuit. Ces explosions ont également été annoncées par l'agence officielle syrienne Sana, qui a précisé que plusieurs ambulances étaient dépêchées en urgence sur place.

Le correspondant de l'AFP sur place a aussi entendu ces explosions, soulignant qu'un large feu était visible au sein même de la base militaire et que la fumée était visible depuis la capitale.

Le Hezbollah dans le viseur ?

Plusieurs sources syriennes ont déjà fait état de bombardements israéliens en Syrie depuis le début du conflit, et notamment sur cette base de Mazzé. Contactée par l'AFP au sujet de ces dernières explosions, l'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire.

L'aéroport militaire de Mazzé, qui se trouve à 8 km au sud-ouest de Damas, est le siège des redoutables services de renseignements de l'armée de l'air, qui y disposent d'une vaste prison.

Le 7 décembre, l'agence Sana avait ainsi affirmé que les environs de cette base avaient été touchés par plusieurs tirs de missiles sol-sol israéliens. C'était alors la seconde fois en huit jours qu'Israël, toujours techniquement en guerre avec la Syrie, frappait des positions militaires proches de Damas.

>> À lire sur France 24 : "Netanyahou reconnaît pour la première fois qu'Israël a mené des raids en Syrie"

Durant les cinq ans de guerre civile en Syrie, Israël a mené plusieurs attaques contre le Hezbollah libanais, engagé militairement dans ce pays aux côtés du régime.

Avec AFP

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.