Accéder au contenu principal

CAN-2017 : l'Algérie a tout à prouver face au Zimbabwe

L'Algérie devra assumer son statut de favori de la CAN-2017, dimanche face au Zimbabwe.
L'Algérie devra assumer son statut de favori de la CAN-2017, dimanche face au Zimbabwe. Khaled Desouki, AFP

Après une première journée relativement calme, la CAN-2017 voit dimanche l’entrée en lice de deux de ses favoris, l’Algérie, opposée au Zimbabwe (17 h), puis le Sénégal, qui affrontera la Tunisie dans le choc du groupe B (20 h).

Publicité

L'Algérie, qui a sérieusement hypothéqué ses chances de qualification pour le Mondial-2018 en Russie, compte bien se rattraper lors de la CAN-2017. Et pour les Fennecs, cela commence dimanche 15 janvier, à Franceville, au Gabon, contre le Zimbabwe (17 h).

Les Fennecs disposent d’un potentiel supérieur à l’immense majorité des autres sélections du continent et peuvent notamment compter sur la forme étincelante de leur meneur Riyad Mahrez, récemment auréolé du titre de joueur africain de l’année 2016. Seul bémol – et de taille – l’équipe nationale a traversé une terrible période depuis le départ du sélectionneur français Christian Gourcuff en avril 2016 : derniers de leur groupe de qualification au Mondial-2018, ils ont vu défiler pas moins de trois entraîneurs ces douze derniers mois.

Le dernier en date, le Belge Georges Leekens, en poste depuis fin octobre 2016 seulement, est resté évasif sur ses objectifs malgré son statut de favori, en disant espérer "réaliser le meilleur résultat possible". Il faut dire que l’Algérie attend depuis maintenant 27 ans un nouveau sacre continental.

Lourde responsabilité pour Mahrez

Après une place dans le dernier carré à la CAN-2010, les Fennecs ont connu trois désillusions successives : absence en 2012, élimination au premier tour en 2013 et en quart en 2015, malgré un statut de grand favori. Et cette année, l’Algérie devra se sortir du groupe le plus relevé de cette CAN, qui comprend la Tunisie et le Sénégal, outre le Zimbabwe.

Ryad Mahrez, qui a connu une saison 2015-2016 faste avec Leicester, champion d'Angleterre et meilleur joueur de Premier League, également sacré meilleur joueur africain et 7e au classement du Ballon d'Or France Football, aura une lourde responsabilité, épaulé par Bentaleb, Brahimi et Ghezzal.

Le défenseur Djamel Mesbah, qui fait son retour chez les Verts après un an d'absence veut aborder avec sérieux ce match face à l’adversaire le plus faible du groupe : "L'expérience a démontré qu'aucune équipe ne peut garantir la victoire d'avance, et le premier match face au Zimbabwe sera décisif pour reprendre confiance".

Tunisie - Sénégal, déjà un match couperet

L’autre match de la journée s’annonce déjà comme une finale avant l’heure du groupe B, entre le Sénégal et la Tunisie, à 21 h. Jamais titrés dans l’histoire de la compétition, les Lions de la Teranga, menés par l’excellent Sadio Mané en attaque, ont tout pour faire office d’épouvantail.

Meilleure nation africaine au classement Fifa au coup d’envoi de cette Coupe d’Afrique, c’est également l’une des rares équipes de cette CAN entraînée par un Africain, le Sénégalais Aliou Cissé. Mais face à la Tunisie, outsider potentiel, il s’agit déjà d’un match couperet.

Avec AFP

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.