Accéder au contenu principal

L'extension Internet Archive répare les liens cassés

Mashable FR

Avec cette extension, l'internaute peut consulter une version archivée de tout lien cassé. Cette option proposée par l'Internet Archive vient s'ajouter au cache de Google et au No More 404s (qui s'appuie aussi sur l'Internet Archive) de Firefox.

PUBLICITÉ

Vous connaissez sans doute l'organisme à but non lucratif Internet Archive, au moins grâce à sa Wayback Machine. Cette (littéralement) "machine à revenir en arrière" se présente sous la forme d'une plateforme vous permettant d'accéder aux versions archivées de pages Web à travers le temps.

VOIR AUSSI : Pour quitter Internet, cliquez sur ce bouton

C'est là tout le projet de l'Internet Archive, qui se présente comme une "bibliothèque numérique" faite de clichés instantanés pris de la Toile à différents moments.

Pour facilier ce service, une extension Chrome (téléchargeable ici) a été créée.

Erreur 404

Dans un post de blog, Internet Archive explique "identifier les codes d'erreur 404, 408, 410, 451, 500, 502, 503, 504, 509, 520, 521, 523, 524, 525 et 526" pour ensuite "vérifier si une version archivée de la page demandée est disponible dans la machine Wayback".

Au passage, l'organisme à but non lucratif promet que cette extension ne gardera pas en mémoire l'historique de navigation de ses utilisateurs.

Actuellement, Internet Archive revendique avoir sauvegardé plus 279 milliards de pages web différentes provenant de plus de 361 millions de sites, ce qui représente plus de 15 Po de stockage. Lancé en 1996, Internet Archive peut s'enorgueillir d'avoir archivé plus de 150 milliards de pages Web, environ 240 000 films, plus de 500 000 matériaux audio (dont 70 000 lives de concerts) et plus de 1 800 000 textes.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.