Accéder au contenu principal
À l'Affiche !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

Tout juste sortie de prison, la célèbre romancière turque Asli Erdogan s’est peu exprimée dans les médias. Elle a accepté d’accorder une interview à notre correspondante en Turquie, Fatma Kizilboga. L’auteure revient sur les conditions ubuesques de son arrestation, sur sa détention, ainsi que sur ses projets.

PUBLICITÉ

Accusée d'être membre d'une organisation terroriste, la romancière turque Asli Erdogan a passé quatre mois et demi derrière les barreaux, dans la prison pour femmes de Bakirköy, à Istanbul.

Libérée le 29 décembre 2016, l’intellectuelle reste poursuivie, avec huit autres personnes, pour avoir collaboré avec le journal prokurde Ozgür Gündem, accusé par les autorités de faire la propagande du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). La prochaine audience de son procès est fixée au 14 mars. L’auteure risque la prison à vie.

Très marquée par son arrestation et sa détention, Asli Erdogan n'en oublie pas pour autant la littérature. Elle envisage de partager son expérience en milieu carcéral avec ses lecteurs. Au moment de son arrestation, la romancière avait en effet commencé à écrire un roman, dont un chapitre se déroule dans une prison. Elle en connaît désormais les moindres détails.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.