Accéder au contenu principal

Quatre nouveaux survivants retrouvés dans l'hôtel englouti par une avalanche en Italie

Des sauveteurs sur le site de l'hôtel Rigopiano enseveli sous une avalanche à Farindola en Italie, le 20 janvier 2017.
Des sauveteurs sur le site de l'hôtel Rigopiano enseveli sous une avalanche à Farindola en Italie, le 20 janvier 2017. Vigili del Fuoco, AFP

Les secouristes, qui continuent de fouiller sans relâche l'hôtel dévasté par une avalanche mercredi, dans le centre de l'Italie, ont retrouvé quatre nouveaux survivants samedi. L'opération de sauvetage se poursuit.

Publicité

Les secouristes continuaient, samedi 21 janvier, leur course contre la montre dans l'espoir de retrouver de nouveaux survivants sous les décombres de l'hôtel dévasté mercredi par une avalanche dans le centre de l'Italie. La nuit dernière, quatre nouveaux survivants ont été découverts, portant à neuf le nombre de personnes secourues.

Deux femmes et deux hommes ont été extirpés des ruines dans la nuit de samedi par des pompiers qui ont œuvré des heures durant, redoutant un effondrement des poches d'air.

En revanche, les secouristes ont retrouvé deux femmes et un homme décédés, portant le bilan officiel des victimes à cinq personnes. Deux premiers corps sans vie avaient été retrouvés au premier jour des recherches.

Les secouristes, qui pensaient vendredi avoir repéré un 10e survivant dans les décombres, ne l'entendaient plus samedi matin et cherchaient à déterminer si cette personne avait seulement cessé de répondre ou s'il s'agissait d'une erreur d'évaluation dans la confusion des voix perçues.

À la recherche d’autres survivants

Une trentaine de personnes se trouvaient dans le bâtiment lorsque l’avalanche a déferlé sur l'hôtel Rigopiano. Au moins 23 persones sont encore portées disparues selon un premier décompte officiel communiqué samedi par la Préfecture de Pescara.

Ces sauvetages, de nuit, dans des conditions météo toujours éprouvantes ont relancé l'espoir dans les rangs des dizaines de secouristes mobilisés de trouver d'autres survivants parmi ceux qui manquent toujours à l'appel.

"Il y a toujours l'espoir de trouver plus de gens en vie parce que même si on n'entend plus de voix, il peut y avoir encore des personnes prises au piège derrière ou sous un mur de béton qui nous empêcherait de les entendre", a expliqué samedi Enrica Centi, porte-parole régional des Secours alpins italiens.

Risque d’avalanche toujours élevé

Vendredi, quatre enfants et une femme avaient été sauvés. L'un de ces enfants, âgé d'une dizaine d'années, a raconté aux médias italiens que la salle de jeux où il se trouvait avec deux autres enfants au moment de l'avalanche a été miraculeusement épargnée.

Selon les médecins et les secouristes, les survivants ont tenu grâce aux vêtements d'hiver et leurs combinaisons de ski qu'ils portaient mais aussi grâce à l'effet "igloo" de la neige qui a enseveli l'hôtel et l'a isolé des températures glaciales auxquelles les sauveteurs sont confrontés.

Ces derniers sont d'ailleurs équipés d'émetteurs Arva afin de pouvoir être rapidement retrouvés en cas de nouvelle avalanche, dont le risque est très élevé. L'avalanche de mercredi s'est produite dans la foulée d'une succession de séismes qui ont frappé le centre de l'Italie en milieu de semaine.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.