Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

FRANCE

Benoît Hamon et Manuel Valls qualifiés pour le second tour de la primaire de gauche

© Bertrand Guay, AFP | Benoît Hamon arrivant à son QG de campagne pour faire son discours, après son arrivée en tête à la primaire de la gauche, dimanche 22 janvier.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2017

Benoît Hamon et Manuel Valls se sont qualifiés pour le second tour de la primaire organisée par le Parti socialiste pour l'élection présidentielle, a annoncé dimanche la Haute autorité. Éliminé, Arnaud Montebourg termine à la troisième place.

Les électeurs de la primaire de la gauche ont voté, dimanche 22 janvier, pour le renouvellement, en propulsant Benoît Hamon en tête du premier tour avec 36,3 % des voix, suivi de Manuel Valls (31,1 %), selon les derniers résultats publiés par la Haute autorité. Les deux candidats sont donc qualifiés pour le second tour, qui aura lieu dimanche 29 janvier.

Un débat télévisé entre les deux finalistes est organisé mercredi avant le second tour.

En fin de soirée, sur quelque 1,33 million de bulletins dépouillés, Arnaud Montebourg est éliminé dès le premier tour avec 17,5 % des voix. Celui qui faisait figure de favori ne décroche que la troisième place, comme lors de la primaire socialiste en 2011. Arrivent ensuite le socialiste Vincent Peillon (6,8 %), l'écologiste François de Rugy (3,8 %), la radicale de gauche Sylvia Pinel (2 %) et le candidat du Front démocrate Jean-Luc Bennahmias (1 %).

>> Primaire de la gauche : plus qu’un candidat, l’avenir du PS en jeu

À l'issue du premier tour, la participation, qui constitue un enjeu majeur de cette élection, sera "sans doute proche" des deux millions de votants, a indiqué la Haute autorité. En 2011, 2,7 millions d'électeurs s'étaient mobilisés pour le premier tour de la primaire de la gauche. 

Pour revivre ce premier tour dans les conditions du direct sur votre mobile ou tablette, cliquez ici.

 

Première publication : 22/01/2017

  • PRIMAIRE DE LA GAUCHE

    Duel à distance pour Hamon et Montebourg, tous deux en meeting à Paris

    En savoir plus

  • PRIMAIRE DE LA GAUCHE

    Primaire de la gauche : Valls se pose en réformiste, Peillon en rassembleur

    En savoir plus

  • PRIMAIRE DE LA GAUCHE

    Primaire de la gauche : plus qu’un candidat, l’avenir du PS en jeu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)