Accéder au contenu principal

CAN-2017 : au bord de l'élimination, l'Algérie n'a plus son destin entre les mains

La paire offensive des Fennecs, Ryad Mahrez et Islam Slimani.
La paire offensive des Fennecs, Ryad Mahrez et Islam Slimani. Khaled Desouki, AFP

Incapable de remporter le moindre match depuis le début de la CAN-2017, l'Algérie devra battre le Sénégal lors de la dernière journée, et compter sur une courte victoire du Zimbabwe contre la Tunisie, pour voir les quarts.

Publicité

Victoire obligatoire pour les Fennecs. L'Algérie est condamnée à s'imposer, ce lundi, face au Sénégal, déjà brillamment qualifié, et espérer dans le même temps un concours de circonstances favorables dans l'autre match du groupe B, opposant la Tunisie au Zimbabwe, pour éviter l'élimination dès le premier tour de la CAN-2017.

Le sélectionneur de l'Algérie, Georges Leekens, a reconnu qu'il "n'y a pas de grandes chances" pour que son équipe, seulement 3e de son groupe avant la dernière journée de la phase de poules lundi, atteigne le stade des quarts de finale.

"On sait bien qu'il n'y a pas de grandes chances", a-t-il reconnu, tout en assurant qu'"il y a une chance pour se qualifier. Ça ne dépend pas seulement de nous. Ça dépend des autres aussi".

"Mais le plus important quand tu es un professionnel, quand il y a une chance, tu dois prendre cette chance", a-t-il encore estimé. L'Algérie n'a en effet plus son destin en main.

Après deux matches, ils comptent deux points de moins que les Tunisiens, actuellement deuxièmes du groupe. Pour se qualifier en quarts de finale, une victoire seule face aux Lions de la Téranga ne suffira pas pour les Algériens, tenus en échec par le Zimbabwe lors de la première journée (2-2) puis défaits par la Tunisie (2-1).

Les chances de l’Algérie elles sont "minimes"

Car en cas de match nul, lundi, entre les Aigles de Carthage et le Zimbabwe, les Tunisiens se qualifieraient à la faveur de la différence particulière, qui prévaut en cas d'égalité de points.

En revanche, une victoire du Zimbabwe, équipe a priori la plus faible de ce groupe très relevé, serait favorable aux Fennecs... à condition qu'elle ne soit pas trop large.

L'Algérie jouit pour le moment d'une meilleure différence de buts générale que le Zimbabwe, un rapport de force qui pourrait toutefois s'inverser si elle bat le Sénégal 1-0 par exemple, et que le Zimbabwe gagne par exemple 3-0 ou 4-1 dans le même temps.

"On va tout faire pour gagner ce match et après une éventuelle qualification pour les quarts de finale", a de son côté assuré le défenseur Djamel Mesbah, 32 ans, et qui évolue au FC Crotone, en Italie.

"Les chances elles sont minimes. Mais quand on est dos au mur, quand on a besoin de cette petite étincelle pour sortir de cette 'pseudo crise', et bien là, on est forts. Je ne me fais pas de soucis", a-t-il encore assuré dimanche en conférence de presse.

Avec AFP
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.