Accéder au contenu principal

Lavabit, la messagerie sécurisée de Snowden, est de retour

Lavabit

Son fondateur avait préféré la clôturer plutôt que de céder au mandat de recherche du FBI qui exigeait des renseignements sur Edward Snowden. Mais Lavabit, la messagerie que l'ancien sous-traitant de la NSA utilisait, vient de rouvrir.

PUBLICITÉ

Elle avait fermé en 2013 à la suite de l'affaire Snowden, elle va renaître de ses cendre. La messagerie sécurisée Lavabit a choisi le jour de l'investiture de Donald Trump, vendredi 20 janvier, pour annoncer son retour.

La date n'est pas un hasard : il s'agit, désormais et plus que jamais, de protéger "l’indépendance, la justice et la liberté" garanties par la Constitution des États-Unis, peut-on lire sur le site du service.

VOIR AUSSI : Oliver Stone réalise "Snowden" mais aimerait qu’on ne parle pas trop d’Edward Snowden

Le retour de Lavabit permettra aux anciens inscrits de retrouver leurs e-mails. Pour les autres, il faudra d'abord se pré-inscrire, puis régler 30 dollars par an pour bénéficier de 5 Go de stockage (ou 60 dollars pour 20 Go).

Bonne nouvelle, donc : entre ProtonMail et autre Mailden, différentes options de messagerie sécurisée se côtoient désormais dans un paysage numérique de plus en plus aux faits de la protection des données. 

Algorithmes de cryptographie asymétrique

Lancé en 2004, ce service de courriels détenu par l'Américain Ladar Levison avait été créé comme une alternative à Gmail et son manque de confidentialité. Avec un niveau de sécurité très élevé (et qualifié à l'époque de quasi impossible à altérer), Lavabit utilisait des algorithmes de cryptographie asymétrique, autrement appelé "chiffrement à clé publique et privée". 

Plutôt que de se soumettre au FBI qui exigeait des renseignements sur l'adresse e-mail d'Edward Snowden (edsnowden@lavabit.com), le fondateur du service avait préféré cesser ses activités. "Je me suis trouvé devant un dilemme : être complice de crimes contre le peuple américain en me désolidarisant de l'ancien sous-traitant de la NSA ou devoir abandonner près de dix ans de travail en fermant Lavabit", avait écrit Ladar Levison dans un texte publié sur son site, pour justifier la fermeture de la messagerie.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.