Accéder au contenu principal

Le cinéaste Roman Polanski renonce à présider les César

Poursuivi par la justice américaine pour le viol d'une mineure en 1977, Roman Polanski avait été choisi pour présider la cérémonie des César cette année.
Poursuivi par la justice américaine pour le viol d'une mineure en 1977, Roman Polanski avait été choisi pour présider la cérémonie des César cette année. Gallo Images / Getty Images

Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski renonce à présider les César, annonce son avocat à l'Agence France-Presse.

Publicité

Roman Polanski renonce finalement à présider les César, a annoncé mardi 24 janvier au matin son avocat à l'Agence France-Presse.

VOIR AUSSI : "Chez nous", "Un Français", "Underground"... ces films conspués avant d’être vus

Accusé de viol en 1977, le cinéaste franco-polonais de 83 ans avait été choisi le 18 janvier pour présider la 42e cérémonie. Cette annonce avait suscité l'indignation et de nombreux appels au boycott, surtout de la part des associations féministes et de la société civile.

Le cinéma français est globalement resté muet

La ministre française des Droits des femmes Laurence Rossignol s'était déclarée "choquée".

"Il est difficile de prendre parti publiquement"

La ministre de la Culture Audrey Azoulay, elle, avait refusé d'alimenter toute polémique. Tout en admettant que "les faits en cause sont particulièrement graves", elle avait estimé qu'"ils sont aussi très anciens, et que la victime elle-même a demandé à ce que l'affaire ne soit plus l'objet de débats publics. Cette affaire poursuivra Roman Polanski toute sa vie. Il demeure néanmoins un cinéaste de grand talent".

Le cinéma français, lui, avait plutôt soit choisi de le soutenir, soit de se taire – une omerta de la part des célébrités qui montre comme il est difficile de prendre parti publiquement. "Personne ne veut dire du mal de Polanski parce qu'il est une icône et que tous les acteurs rêvent de tourner avec lui", aurait assuré un professionnel du cinéma qui a souhaité conserver l'anonymat.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.