Accéder au contenu principal

Ceci n'est pas une statue, c'est un alligator albinos bien vivant prénommé Pearl

Pearl, l'alligator albinos de Gatorland, star des réseaux sociaux.
Pearl, l'alligator albinos de Gatorland, star des réseaux sociaux. Facebook Gatorland

Le parc Gatorland en Floride compte dans ses rangs un spécimen surprenant : Pearl, un alligator albinos âgé de 10 ans.

Publicité

En l'observant pour la première fois, on pourrait le prendre pour une statue en argile très réaliste. Mais une fois que l'on s'attarde sur ses yeux froids et roses, on comprend. Cet alligator est bien réel. 

Voici Pearl, 10 ans. Ce reptile de 47 kilos est la star du parc Gatorland en Floride. Les photos de la bête, habitante du parc depuis huit ans, ont attiré l'attention du grand public ces derniers jours. Et cette soudaine célébrité peut se comprendre. Pearl souffre d'albinisme. Touchant aussi bien les hommes que les animaux, cette particularité génétique a dépigmenté la peau de l'animal. Malgré cette spécificité qui surprend au premier abord, l'alligator parvient à nous fasciner. Et surtout à nous faire flipper. 

Pearl est arrivé à Gatorland en 2009, alors qu'il n'était qu'un bébé. S'il n'avait pas rejoint le parc, il serait certainement mort aujourd'hui. Aujourd'hui, seule une poignée d'alligators albinos vit sur la planète. Pour survivre, les alligators se servent de la couleur de leur peau pour se camoufler dans l'environnement. Privé de cet atout, l'albinos ne peut chasser correctement. De plus, le soleil peut lui causer de sérieux problèmes de santé. C'est pour cette raison qu'il est gardé dans un enclos où les rayons UV ne peuvent pénétrer. 

"Avec son apparence, il ressemble à un panneau lumineux sur lequel est écrit 'venez me bouffer'", explique au Telegraph Mark McHugh, le président de Gatorland. Aujourd'hui, Pearl vit notamment avec un autre alligator albinos répondant au nom de Bouya Blan. Mais si vous souhaitez voir des alligators albinos, pas besoin de vous rendre aux États-Unis. En France, le parc Alligator Bay compte quelques spécimens de ce type.

– Retrouvez l'article de Chloé Bryan sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.