Accéder au contenu principal

Emmanuel Macron n'a utilisé "aucun centime" de Bercy pour son mouvement En Marche !

Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Paris, le 19 janvier 2017.
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Paris, le 19 janvier 2017. Eric Feferberg, AFP

Après des accusations de parlementaires sur l'utilisation de frais de représentation d'Emmanuel Macron pour son mouvement alors qu'il était ministre de l'Économie, En Marche ! a répondu qu'il n'avait rien à se reprocher.

Publicité

Emmanuel Macron a répondu à la polémique autour de ses frais de représentation lorsqu’il était ministre de l’Économie. Alors que des députés l’ont accusé d’avoir utilisé cet argent comme rampe de lancement pour ses ambitions présidentielles, son mouvement En marche ! a assuré, jeudi 26 janvier, que ces attaques étaient sans fondement.

"Aucun centime du budget du ministère de l'Économie [...] n'a jamais été utilisé pour En Marche !. Toute affirmation du contraire est purement et simplement diffamatoire", affirme le mouvement dans un communiqué.

Le communiqué publié sur Facebook par l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron

"J'ai toujours respecté les règles de la République"

Le candidat à la présidentielle avait déjà appelé, mercredi, "ceux qui diffament" à s'occuper "de leurs propres turpitudes". "Il faut que ces parlementaires fassent attention parce que la diffamation a un sens juridique", a-t-il déclaré à RTL et Radio France, en marge d'un déplacement au Liban. "J'ai toujours respecté les règles de la République avec beaucoup de scrupules", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Économie Michel Sapin lui a également apporté son soutien. Il a assuré, jeudi, qu'Emmanuel Macron "n'avait pas dépensé plus" d'argent qu'il n'en avait le droit en frais de représentation à Bercy. "Cette information n'a pas de sens. Macron n'a pas dépensé plus que ce à quoi il avait droit très naturellement dans un ministère comme le nôtre", a affirmé Michel Sapin sur La chaîne parlementaire.

Cette polémique fait suite à la parution le 20 janvier dans le Figaro d’un extrait du livre des journalistes Marion L'hour et Frédéric Says, "Dans l'enfer de Bercy". Selon ces derniers, "Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80 % de l'enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.