Accéder au contenu principal

Sur Facebook, des milliers de personnes veulent fêter le pot de départ de Penelope Fillon "pour ses 5 minutes d’ancienneté"

Le Canard Enchaîné affirme que Penelope Fillon a bénéficié d'un emploi fictif auprès de son mari François Fillon.
Le Canard Enchaîné affirme que Penelope Fillon a bénéficié d'un emploi fictif auprès de son mari François Fillon. Dominique Charriau/WireImage

Alors que le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur le possible emploi fictif de la femme de François Fillon, des petits malins organisent sur Facebook le pot de départ de Penelope Fillon "pour ses 5 minutes d’ancienneté".

Publicité

Vous faites quoi le 28 février prochain ? Car on est tous invités à l’Assemblée nationale pour le pot de départ de Penelope Fillon. Enfin presque.

VOIR AUSSI : François Fillon est bien à droite et il n'a eu de cesse de le prouver

Un petit malin sous le pseudonyme Nicky Lahcene s’est amusé à créer un événement Facebook intitulé "Pot de départ de Peneloppe Fillon pour ses 5 minutes d’ancienneté". Dans le descriptif de l’événement, prévu à l’Assemblée nationale bien sûr, on apprend que Penelope "a décidé de prendre sa retraite" non sans fêter ça.

Au programme de la soirée ? "Une rétrospective de son travail en ombres chinoises" et "la lecture de ses deux fiches de lecture rédigées pour la Revue des deux mondes (dont un imaginaire)". Ah oui, et on oubliait presque, les invités sont priés de participer à hauteur de 50 000 euros pour les frais de bouche. Une broutille quoi.

La vanne fait rire de plus en plus de monde à en voir le nombre de nos amis rejoindre au fil des heures l’événement. Quelque 5 000 personnes se sont déjà dites intéressées, et 2 300 personnes ont confirmé qu’elles viendraient claquer la bise à Penelope au moment où l'on écrit ces lignes.

Si les internautes se marrent bien, François Fillon, lui, est beaucoup moins amusé par cette affaire soulevée par le Canard enchaîné. Dans un article publié mercredi 25 janvier, l’hebdomadaire satirique affirme que Penelope Fillon aurait été rémunérée pour un poste supposé fictif d’attachée parlementaire de son mari (et de son successeur) pendant huit ans. "Au total, Penelope aura reçu environ 500 000 euros brut sur les caisses parlementaires", écrit le Canard enchaîné.

Alors que le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire sur des faits présumés "de détournement de fonds publics, d’abus de biens sociaux et de recel", François Fillon a qualifié ces révélations de "boule puante" emprunte de "misogynie". Avant de déclarer sur le plateau du journal de 20 heures de TF1 qu’il renoncerait à sa candidature à la présidentielle s’il venait à être mis en examen.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.