Accéder au contenu principal

Tennis : Roger Federer remporte l'Open d'Australie après une victoire épique face à Rafael Nadal

Roger Federer a remporté son 18e titre du Grand Chelem à l'Open d'Australie en battant l'Espagnol Rafael Nadal, dimanche 29 janvier, à Melbourne.
Roger Federer a remporté son 18e titre du Grand Chelem à l'Open d'Australie en battant l'Espagnol Rafael Nadal, dimanche 29 janvier, à Melbourne. Paul Crock, AFP

À 35 ans, Roger Federer a remporté son 18e titre du Grand Chelem à l'Open d'Australie en battant l'Espagnol Rafael Nadal au terme d'une finale épique en cinq sets, dimanche à Melbourne. Le Suisse n'avait plus gagné de tournoi majeur depuis 2012.

Publicité

L'affiche a tenu toutes ses promesses. Presque six ans après leur dernière finale, Roger Federer et Rafael Nadal ont livré un match de tennis d'anthologie, dimanche à Melbourne, remporté par le Suisse en cinq sets (6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3), dimanche 29 janvier.

À 35 ans, Roger Federer remporte, avec ce nouvel Open d'Australie, le cinquième à son palmarès, son 18e titre du Grand Chelem, après quatre ans et demi de disette depuis Wimbledon en 2012. Il améliore ainsi le record qu'il détenait déjà, devant Nadal et Pete Sampras (14). Federer n'avait plus battu l'Espagnol dans une finale de Grand Chelem depuis dix ans, à Wimbledon. Il devient également le deuxième joueur le plus âgé à remporter un tournoi du Grand Chelem après l'Australien Ken Rosewall.

Une finale à la hauteur de la légende

Absent du circuit pour soigner une blessure au poignet, le Suisse était tombé à la 17e place mondiale, son plus bas classement depuis 2001. L'Espagnol n'était guère en meilleure posture (9e), à cause d'un problème au poignet qui avait empoisonné sa saison 2016.

La finale, en cinq sets et 3 h 37 de jeu, a été à la hauteur des attentes. Federer a joué un tennis inspiré, réussissant un grand nombre de coups gagnants au prix aussi de nombreuses fautes.

Le cinquième set en particulier a été éblouissant. C'est Nadal, 9e mondial, qui a eu le premier le break pour mener 2-0 puis 3-1, mais c'est lui qui a fini par craquer, le Suisse marquant les cinq derniers jeux du match. Federer n'a pas pu retenir quelques larmes juste après la balle de match, validée par la vidéo.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.