Accéder au contenu principal

Affaire Penelope Fillon : le couple entendu par le parquet national financier

François Fillon et son épouse Penelope lors du meeting organisé à La Villette, le 29 janvier 2017.
François Fillon et son épouse Penelope lors du meeting organisé à La Villette, le 29 janvier 2017. Eric Feferberg, AFP

Dans le cadre de l'enquête préliminaire sur des emplois potentiellement fictifs, François Fillon et son épouse Penelope ont été entendus lundi par le parquet national financier.

Publicité

L’épouse de François Fillon a-t-elle bien travaillé en contrepartie de ses rémunérations en tant qu'attachée parlementaire et comme collaboratrice à la "Revue des Deux Mondes" ? Pour tenter de répondre à cette question, le parquet national financier a entendu, lundi 30 janvier, le couple Fillon.

"Comme il l'avait souhaité dès l'ouverture de l'enquête, M. François Fillon a été entendu, ainsi que son épouse à la demande du Parquet national financier par les enquêteurs de l'OCLCIFF", l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, a annoncé dans la soirée, via un communiqué, l'équipe de campagne du candidat de la droite à la présidentielle, tout en précisant qu’ils avaient "apporté des éléments utiles à la manifestation de la vérité afin d'établir le travail réalisé par Mme Fillon".

Les époux Fillon ont été entendus séparément. Les auditions ont eu lieu "entre 15H20 et environ 21H00" dans des locaux de la police à Versailles par l'OCLCIFF, a précisé à l'AFP l'entourage de l'ancien Premier ministre. Le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de La Revue des Deux Mondes, a aussi été entendu lundi par les policiers.

>> À lire : Pas de plan B prévu chez Les Républicains en cas de désistement de François Fillon

La justice, qui a ouvert une procédure la semaine dernière, cherche à déterminer si Penelope Fillon a bénéficié d'emplois fictifs. Selon des révélations du Canard Enchaîné, l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle aurait touché environ 500 000 euros brut en huit ans comme attachée parlementaire, et 5 000 euros brut par mois pour sa collaboration comme "conseillère littéraire" à la Revue des Deux Mondes, entre mai 2012 et décembre 2013.

>> À lire : Penelopegate : "Une stratégie de communication qui consiste à parler de l’humain plutôt que des faits"

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.