Accéder au contenu principal

Au concours de Miss Univers, Hawa Kamara a marqué l'histoire de la Sierra Leone

Hawa Kamara, première candidate de la Sierra Leone à l'élection de Miss Univers 2017, le 29 janvier à Manille.
Hawa Kamara, première candidate de la Sierra Leone à l'élection de Miss Univers 2017, le 29 janvier à Manille. J Gerard Seguia/Pacific Press/LightRocket via Getty Images

Dans la nuit de dimanche à lundi, Iris Mittenaere, Miss France 2016, a été élue Miss Univers lors d’une cérémonie à Manille devant 85 concurrentes parmi lesquelles Hawa Kamara, Miss Sierra Leone pour la toute première fois présente à ce concours.

PUBLICITÉ

Ce 29 janvier 2017, Iris Mittenaere, jeune Lilloise de 24 ans, a été élue Miss Univers. Depuis la création du concours Miss Univers en 1952, ce n’est que la deuxième fois que la candidate de la France remporte la couronne. Mais notre ancienne Miss France n’est pas la seule à avoir marqué l’histoire de son pays.

VOIR AUSSI : Les robots-juges d'un concours de beauté international n'ont choisi que des Blancs

Lors de cette cérémonie, et pour la toute première fois en 65 ans de concours, la Sierra Leone avait une candidate à l’élection de Miss Univers. Pour la première historique de ce pays d’Afrique de l’ouest largement meurtri par une guerre civile longue de 20 ans et toujours parmi les pays les plus pauvres de la planète selon l’IDH, c’est Hawa Kamara qui s’est rendue à Manille aux Philippines.

Hawa Kamara, aujourd’hui âgée de 26 ans, est née à Kono, au cœur de la région des mines de diamants, avant de faire ses études à Freetown, la capitale du pays. Diplômée d’une prestigieuse école pour filles, Hawa Kamara a ensuite commencé à participer à des concours de beauté… jusqu’à celui de Miss Univers à Manille, aux Philippes, le 29 janvier 2017.

"Je suis ici pour dire aux gens que la Sierra Leone est sûr"

"C’est très important pour la Sierra Leone de participer à Miss Univers. On a traversé tellement de tragédies dans notre pays, parmi lesquelles le virus Ebola et une guerre civile. Les gens de la Sierra Leone n’ont pas vraiment de chances et d’opportunité… parce que les autres pensent qu’on n’est pas capables de ça, ou que notre pays n’est pas sûr. Je crois que c’est l’une des raisons pour lesquels on n’était jamais invités à ce genre de cérémonie", a confié Hawa Kamara à CNN peu avant l’élection. "C’est une vraie opportunité pour le monde de mieux connaître mon pays. Je suis ici pour dire aux gens que la Sierra Leone est ouverte. La Sierra Leone est sûre. Vous pouvez venir n’importe quand."

Si contrairement à Iris Mittenaere, Hawa Kamara n’a pas fait partie des finalistes du concours de Miss Univers, les millions de téléspectateurs qui ont suivi cette compétition auront peut-être au moins entendu son message.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.