Accéder au contenu principal

Netflix et Amazon font une razzia au festival du film de Sundance 2017

Netflix et Amazon, rois des acheteurs au festival de Sundance 2017.
Netflix et Amazon, rois des acheteurs au festival de Sundance 2017. Netflix

Pendant dix jours, tous les plus grands studios de l'industrie du cinéma ont fait leur marché au festival du film de Sundance. Et cette année plus que les précédentes, Netflix et Amazon ont clairement tiré leur épingle du jeu.

Publicité

Ce dimanche 29 janvier, le film "I don’t fell at home in this world anymore" avec Elijah Wood et produit par Netflix a remporté le grand prix du jury au festival de Sundance 2017. Mais Netflix n’a pas seulement brillé dans le palmarès de cette édition.

VOIR AUSSI : Le catalogue de Netflix est-il en train de fondre ?

Outre la remise finale des prix, le festival du film indépendant Sundance créé par Robert Redford est aussi, et surtout, l’endroit où tous les plus gros studios de l’industrie cinématographique se battent à coup de millions de dollars pour acheter les droits de diffusion des films de 2017. Et face aux poids lourds historiques Universal, Fox Searchlight ou Paramount, les petits (mais plus si) nouveaux du streaming Netflix et Amazon ont signé un vrai hold-up.

Amazon s'offre le film le plus convoité

Cette année, et comme l’avait été "The Birth of a Nation" l’année dernière, c’est le film "The Big Sick" qui a attiré toutes les convoitises. Et preuve majeure de l’émergence des nouveaux acheteurs, c’est Amazon qui a fini par s’imposer et acquérir les droits de diffusion de la comédie produite par Judd Apatow pour quelque 12 millions de dollars, comme l’a révélé Variety.

"Les studios Amazon étaient les plus enthousiastes", a confié Judd Apatow à IndieWire. "Aimer le film est essentiel. Ils sont une entreprise de films jeune et on savait qu’on allait être un film important pour eux. C’est facile de se perdre rapidement ici". Un enthousiasme visiblement sincère qui a plu aux producteurs du film, auquel s’ajoutent les prouesses marketing d’Amazon. "On a aussi été très impressionné par la façon dont Amazon a géré ‘Manchester by the sea’ (…) Ils ont des moyens vraiment innovants de parler aux gens d’un film", poursuit Judd Apatow.

En plus de l’envié "The Big Sick", les studios Amazon se sont aussi offerts les droits de diffuser "Long Strange Trip", un documentaire long de quatre heures sur le groupe de rock Grateful Dead, pour 6 millions de dollars et "Landline", avec l’actrice Jenny Slate de "Parks & Recreation", pour 3 millions.

Netflix, de son côté, a triplé la mise en mettant la main sur neuf productions – c’est plus que tous les autres studios présents. Et dans cette moisson, la plateforme de streaming de Reed Hastings a particulièrement jeté son dévolu sur plusieurs documentaires largement salués par les professionnels à Sundance.

Neuf acquisitions pour Netflix

Ainsi, Netflix diffusera prochainement "Chasing Coral", le docu de Jeff Orlowski sur le blanchiment des coraux, "Casting JonBenet" où la réalisatrice Kitty Green s’intéresse au meurtre non-résolu d’une mini Miss de six ans, "Nobody Speak" sur le bras de fer entre Hulk Hogan et Gawker Media, "Joshua : Teenage vs Superpower" qui suit un jeune dissident politique chinois et encore "Icarus" sur le scandale du dopage en Russie.

Côté fiction, les 94 millions d’abonnés du service de SVOD pourront bientôt voir le drame "Berlin Syndrome", la comédie "Fun Mom Dinner" avec Adam Levine, "The Incredible Jessica James" avec Jessica Williams et "To the Bone" avec Keanu Reeves et Lily Collins.

"Netflix et Amazon font grimper les prix, au détriment des distributeurs indépendants"

Lors de cette édition 2017 du festival organisé à Park City, dans l’Utah, Amazon et Netflix ont été "plus agressifs que jamais pour s’offrir le top des films" rapportent nos collègues de Mashable, après avoir échangé avec des professionnels de l’industrie sur place à Sundance.

"Les distributeurs américains indépendants risquent d’être bientôt au bord du précipice parce que Netflix et Amazon font grimper les prix à un niveau où seuls une poignée d’entreprises peuvent s’acheter ces films", explique à Mashable un responsable des acquisitions sous couvert d’anonymat.

Si certains en doutaient encore, Netflix et Amazon prouvent une fois de plus qu'ils sont les nouveaux géants de l'industrie du cinéma.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.