Accéder au contenu principal

Accusé de corruption, l'ex-milliardaire brésilien Eike Batista se rend à l'État

L'homme d'affaire Eike Batista était recherché par le Brésil pour des soupçons de corruption.
L'homme d'affaire Eike Batista était recherché par le Brésil pour des soupçons de corruption. AFP, Archive

Les autorités brésiliennes ont arrêté lundi l'homme d'affaire brésilien Eike Batista, ex-milliardaire, pour des accusations de corruption liées au scandale Petrobras. Il s'est rendu après avoir fait l'objet d'un mandat d'arrêt international.

Publicité

Ancienne plus grosse fortune du Brésil, l´homme d'affaires Eike Batista est arrivé lundi 30 janvier à Rio de Janeiro en provenance de New York pour se rendre aux autorités et répondre des accusations de corruption pesant contre lui, a annoncé la télévision.

À sa descente d'avion, il est monté à bord d'un véhicule de la Police Fédérale qui l'attendait sur le tarmac et l'a amené à l'Institut médico-légal (IML).

L'ancien milliardaire est soupçonné par la justice brésilienne d'avoir versé 16,5 millions de dollars de pots-de-vin à l'ancien gouverneur de l'État de Rio de Janeiro, Sergio Cabral, emprisonné en octobre.

Mandat d'arrêt international

Eike Batista a fait objet d'un mandat d'arrêt dans le cadre d'une des ramifications de l'enquête sur le méga-scandale de corruption autour du géant pétrolier d'État Petrobras, impliquant les plus grands groupes de bâtiment et travaux publics du pays et des dizaines de politiciens.

La police brésilienne avait tenté en vain de l'arrêter jeudi à son domicile de Rio. Ses avocats avaient alors déclaré qu'il se trouvait à New York pour raisons professionnelles, mais qu'il avait l'intention de rentrer au Brésil pour se mettre à la disposition des autorités.

La police fédérale le considérait néanmoins comme fugitif et avait fait diffuser par Interpol un mandat d'arrêt international. "Je rentre pour répondre à la justice, comme c'est mon devoir", avait déclaré dimanche soir Eike Batista à la chaîne de télévision brésilienne TV Globo, lors d'une interview réalisée dans la zone d'embarquement de l'aéroport JFK de New York.

Régime de détention privilégié ?

Eike Batista, 60 ans, a déjà occupé la septième place du classement des plus grandes fortunes de la planète de Forbes, en 2012, mais a vu son empire s'effondrer l'année suivante, avec la faillite de sa compagnie pétrolière OGX.

L'ancien milliardaire sera incarcéré à la prison Ary Franco, dans la zone nord de Rio, qui dispose d'une capacité officielle de 968 places, mais où s'entassent en réalité plus de 2 000 détenus, une situation habituelle dans le système pénitentiaire brésilien.

On ignorait dans l'immédiat s'il bénéficierait d'un régime de détention privilégié ou non. La loi brésilienne prévoit que les diplômés de l'enseignement supérieur envoyés en prison y sont séparés des autres détenus dans des ailes réservées et bénéficient de meilleures conditions. C'est le cas de l'ex-gouverneur de Rio, Sergio Cabral, et des autres personnes détenues dans le cadre du dossier Petrobras. Mais Eike Batista fait a priori exception à la règle dans la mesure où il n'est titulaire d'aucun diplôme.

Avec AFP

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.