Accéder au contenu principal

Le rôle d'une assistante parlementaire de François Fillon mis en cause par Buzzfeed

Une nouvelle affaire pourrait compliquer la candidature de François Fillon.
Une nouvelle affaire pourrait compliquer la candidature de François Fillon. Eric Feferberg, AFP

Selon Buzzfeed, Anne Faguer, assistante parlementaire de François Fillon, travaille sur la campagne de son patron alors que la loi exige qu'elle se cantonne à ses tâches au Parlement. Le chef de campagne du candidat déclare sa situation en règle.

PUBLICITÉ

Selon un article publié par Buzzfeed News vendredi 3 février, Anne Faguer, une des assistantes parlementaires du candidat Les Républicains François Fillon, participe à la campagne présidentielle de son patron à l'Assemblée nationale au mépris des règles édictées par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Dans l'édition 2016 de son "guide du candidat et du mandataire", l’organisme rappelle que "la participation" des assistants parlementaires à "une campagne électorale pendant les heures de travail est proscrite".

Une participation que confirme le directeur de campagne de François Fillon dans un communiqué de presse publié vendredi soir. Dans celui-ci, Patrick Stefanini juge toutefois légale cette participation, soulignant que depuis le 16 janvier, Anne Faguer est employée à 80 % par Les Républicains pour la campagne de François Fillon, en contrat à durée déterminée.

Son contrat de travail à l'Assemblée nationale a été modifié, précise encore le communiqué, Anne Faguer restant attachée parlementaire pendant 20 % de son temps. 

Plusieurs documents corroborent l'implication d'Anne Faguer

Pour montrer l'implication d'Anne Faguer dans la campagne, Buzzfeed News a présenté une séquence tournée au meeting de La Villette de François Fillon diffusée dans "Envoyé spécial" le 2 février sur France 2. Alors que les journalistes tentent d'interroger Penelope Fillon, épouse du candidat, à propos de l'affaire dite du "Penelopegate", l'équipe du service public se retrouve nez à nez avec Anne Faguer, équipée d'une oreillette et d'un talkie-walkie.

Capture d'écran, France 2

Autre élément mis en avant : une lettre datée du 28 juin 2016 à destination d'Yves d'Amécourt, vice-président du groupe LR de Nouvelle-Aquitaine et un des parrains de François Fillon pour la primaire de la droite. Dans ce courrier siglé du logo de campagne, le candidat fait directement référence à Anne Faguer comme l’une des deux "collaboratrices" à contacter "pour toute question (…) sur l’organisation de la campagne".

Pour répondre à ces deux élements, Patrick Stefanini indique que cette présence et cette mention sont tout à fait normales et justifiées, puisque le contrat d'Anne Faguer était déjà en vigueur à ce moment.

Anne Faguer toujours assistante parlementaire

Les profils Linkedin et Twitter de l'intéressée n'indiquent pas un éventuel changement professionnel ou son implication dans la campagne.

Plus officielle, la déclaration d'intérêts remplie par François Fillon disponible sur le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique et datée de 2014, n'indiquent pas non plus un changement de statut d'Anne Faguer. Or une déclaration faite par l'organisme à Buzzfeed indique : "C’est à l’initiative du député d’effectuer des modifications si elles sont nécessaires. Dans le cas présent, ce qui est en ligne est valable à notre connaissance."

La campagne du candidat Fillon a promis, vendredi, de faire la modification dans les deux mois à venir. 

Le règlement de CCNP est clair : si un assistant parlementaire souhaite s'impliquer dans une campagne électorale, soit il doit le faire en suspendant son contrat pour un congé sans solde, soit militer sur ses congés payés et donc sans percevoir de rémunération pour son implication dans la campagne. Il existe toutefois une exception, si l'assistant parlementaire conclut un contrat à durée déterminée spécifiquement lié à l'élection, qui peut se présenter sous la forme d’un contrat complémentaire si l’emploi n’est pas à plein temps.

Ces interrogations sur la situation d'Anne Fauger surviennent plus d'une semaine après la mise en cause de l'épouse de François Fillon pour des emplois présumés fictifs. Officiellement, le candidat ne prévoit pas de retirer sa candidature à la présidentielle, mais au sein des Républicains, certains ont demandé son retrait.

Les Républicains divisés sur le soutien à apporter à François Fillon

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.