Accéder au contenu principal

Le Vanuatu veut bannir de ses îles la junk food occidentale

Le programme Nabanga au Vanuatu a permis de réduire les taux d'obésité dans certaines communautés grâce à une activité sportive régulière.
Le programme Nabanga au Vanuatu a permis de réduire les taux d'obésité dans certaines communautés grâce à une activité sportive régulière. Maggie Boyle, Australian DFAT, Flickr

La province de Torba au Vanuatu souhaite devenir la première province des îles pacifiques à devenir 100 % bio, rapporte le Guardian. Des élus locaux défendent la réduction des importations des produits alimentaires occidentaux transformés.

PUBLICITÉ

Hamburgers, frites huileuses et poulets frits s’apprêtent à disparaître de la surface du Vanuatu. Dans le nord de cet État d'Océanie situé en Mélanésie, la province de Torba souhaite imposer des restrictions sur l’importation de tous les produits alimentaires occidentaux assimilés à de la "junk food". Objectif : valoriser une production nationale riche et biologique.

VOIR AUSSI : Disney représente un dieu polynésien en état d'obésité, la colère monte dans le Pacifique

Derrière l’initiative, Luc Dini, membre du conseil touristique de Torba, qui entend agir contre "l’invasion de la junk food étrangère", comme il l’explique au Guardian. À Torba, province la plus isolée du Vanuatu, les produits importés les plus consommés sont le riz, les confiseries, les poissons pannés et les gâteaux. Et ce alors que la province composée à majorité de fermiers dispose de nombreuses ressources alimentaires locales : poissons frais, plantes, fruits et légumes.

Luc Dini a déjà lancé ses premières expérimentations dans les résidences touristiques : les voyageurs étrangers s’y voient exclusivement servir des produits locaux.

Un enjeu sanitaire

Au-delà d'un intérêt économique certain, l’enjeu est aussi sanitaire. Les taux d'obésité et de surpoids, directement associés au diabète, y battent de terribles records. Parmi les dix pays du monde les plus touchés par le diabète, six se trouvent dans le Pacifique. Dans les îles Fidji, toutes les douze minutes, un hommme est amputé à cause de problèmes de santé liés à une alimentation déséquilibrée. 

"Nous ne voulons pas développer des maladies à cause de la junk food occidentale"

"Dans d’autres provinces où les gens ont adopté des régimes alimentaires occidentaux, vous voyez des jolies filles mais lorsqu'elles sourient, elles ont les dents cassées car le sucre les a abimées. Nous ne voulons pas que cela se produise ici et nous ne voulons pas développer des maladies à cause de la junk food occidentale", explique Luc Dini au Guardian.

Torba se fixe également comme horizon 2019 pour devenir la première province des îles du Pacifique à l'agriculture 100 % biologique et locale. Selon Luc Duni, le gouvernement central de Port-Vila a d’ores et déjà approuvé l’initiative. Reste à voir comment les locaux et les touristes réagiront à l’adoption du régime healthy.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.