Accéder au contenu principal
Découvertes

Mais à qui appartient cette (fausse) capsule spatiale échouée dans le désert de l'Arizona ?

Twitter, Dept. Public Safety
Texte par : Chloé ROCHEREUIL
4 mn

Le vaisseau spatial d'un certain J. Millard s'est écrasé au bord d'une autoroute en Arizona lundi 6 février. Zut, on en a oublié un là-haut ?

Publicité

En général, lorsque la capsule spatiale d’un astronaute s’écrase dans le désert, la NASA a de grandes chances d’être au courant.

VOIR AUSSI : Voilà à quoi ressemble un retour sur Terre depuis l'espace

Alors quand la police de l’Arizona a été appelée lundi matin pour enquêter sur un mystérieux engin écrasé sur le bord de l’autoroute, forcément, on a commencé à se poser des questions.

"Capt. J. Millard", "United States", et drapeau des États-Unis. Si les inscriptions gravées sur la capsule pourraient laisser penser qu’un astronaute américain a éventuellement pu être oublié là-haut sans faire exprès, le reste du vaisseau, lui, laisse plutôt penser à un décor raté de l'attraction Armageddon de Disney Studio.

Allez, approchons-nous un peu. Étrange cette porte dessinée à la main, non ? Dis donc la NASA, pas très sérieux non plus tous ces câbles attachés avec un double nœud et ces boutons peints à la gouache rouge.

Ohé, ohé capitaine abandonné 

Alors, J. Millard, qui es-tu ? Selon le journal local AZ Central : un certain Jack Millard. Quelques jours plus tôt, cet habitant de Scottsdale, en Arizona, conduisait sur la voie rapide lorsqu'il a aperçu une bétonnière abandonnée dans un champ. "La bétonnière était abandonnée là depuis 30 ans, à rouiller dans un champ", a expliqué le créateur de la capsule à AZ Central. Après avoir demandé à ses propriétaires s’il pouvait s’amuser avec, Jack Millard a commencé à transformer le bout de ferraille en capsule spatiale rétro. Un parachute acheté au magasin d’à côté, quelques pots de peinture et le tour fut joué.

"Ça me survivra certainement", affirme l’artiste qui espère bien que son œuvre entre dans la postérité. "Je pense qu’elle sera connue comme 'la Capsule de Casa Grande'". Il faut dire que Jack Millard aime bien parler derrière les caméras. L’artiste et acteur avait notamment eu de petits rôles dans "Star Trek" et "The Big Short : Le casse du siècle".

Pour la postérité, reste à savoir si la gouache resistera à la prochaine averse.

– Retrouvez l'article de Marissa Wenzke sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.