Découvertes

Madonna présente sur Instagram ses deux filles adoptées au Malawi

Compte Instagram de Madonna

Après David et Mercy, la star américaine vient de nouveau d'adopter deux petites filles du Malawi, Esther et Stella, des jumelles âgées de quatre ans. Une démarche très critiquée, notamment par des associations caritatives.

Publicité

La petite famille de Madonna s'agrandit pour accueillir deux nouveaux enfants du Malawi. La pop star a annoncé mercredi 8 février avoir adopté deux sœurs jumelles originaires du Malawi.

VOIR AUSSI : Sur Instagram, un compte parodique de Barbie dénonce le "complexe du sauveur blanc" en Afrique

C'est sur son compte Instagram que la chanteuse a diffusé la première photo d'Esther et Stella, 4 ans, accompagnée du message suivant : "Je peux officiellement confirmé que j'ai finalisé le processus d'adoption de deux sœurs du Malawi, et je suis plus que réjouie qu'elles rejoignent notre famille. Je suis profondément reconnaissante aux personnes qui, au Malawi, ont rendu cela possible, et je demande aux médias de respecter notre vie privée le temps de cette transition."

Un engagement pour le Malawi contesté

L'autorisation d'adoption a été accordée mardi 7 février par le tribunal de Lilongwe, capitale du Malawi. Dans son verdict qu'a pu consulter l'agence Associated Press, la juge Fiona Mwale explique avoir posé à Madonna des questions sur sa motivation et sur "l'impact de ses adoptions pouvant être interprétées comme le fait de voler au Malawi sa plus grande richesse, à savoir ses enfants". La chanteuse a, entre autres, répondu qu'elle ne changerait pas le nom de famille d'Esther et Stella afin de préserver leur identité malawite. La star a également précisé qu'une assistante malawite voyagera avec elle jusqu'aux États-Unis pour faciliter l'adaptation des deux filles.

"Elle devrait avoir une approche différente"

Esther et Stella ont perdu leur mère à leur naissance. Elles vivaient dans un orphelinat à Mchinji, dans le centre-ouest du Malawi. C'est leur père qui a accepté de céder ses droits parentaux, sans compensation financière. Madonna avait déjà adopté deux enfants au Malawi : David en 2006 et Mercy trois ans plus tard. La star américaine avait également fondé une association baptisée Raising Malawi qui vient en aide aux orphelins et aux enfants vulnéables du pays. 

Mais ses engagements ont régulièrement provoqué des polémiques. L'ancienne présidente du Malawi, Joyce Banda, avait par exemple accusé Madonna d'exagérer ses contributions au pays et dénonçait le comportement de la chanteuse qui exigeait un traitement VIP à chacun de ses voyages au Malawi. En 2014, la grand-mère de Mercy affirmait au Daily Mail s'être faite piégée : "Nous avions prévu de la récupérer quand elle aurait six ans, quand elle pourrait avoir une alimentation solide. Mais on nous a dit qu'une dame riche voulait l'adopter. Nous voulions résister mais les membres du gouvernement nous ont convaincus que c'était bien pour son futur. Nous ne pensions pas que nous ne la reverrions jamais", déclarait-elle. Récemment, c'est le père de David, premier enfant adopté par Madonna, qui avait assuré regretter son choix, en mettant en cause le "style de vie choquant" de la chanteuse dans une interview au Sun.

"Un marché d'enfants pauvres"

L'annonce de cette troisième adoption a fait réagir plusieurs associations. "Madonna donne l'impression que le Malawi a un marché d'enfants pauvres prêts à être adoptés", a affirmé à l'AFP Ken Mhango, directeur du réseau africain pour la protection et la prévention des abus sur les enfants au Malawi. "Elle devrait avoir une approche différente en aidant les familles démunies avec des enfants plutôt que d'adopter", a également réagi auprès de l'AFP Maxwell Matewere, directeur des Yeux pour les enfants, une organisation caritative au Malawi. "La plupart des familles aimeraient élever leurs propres enfants chez elles si elles avaient un soutien financier", a-t-il poursuivi.

La juge Fiona Mwale a justifié sa décision en expliquant être satisfaite de voir que Madonna était "motivée par son désir d'offir un toit, de l'amour, de la protection et des repères" à des enfants qui en avaient grand besoin.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine