Accéder au contenu principal

Trump attaque une nouvelle fois McCain sur Twitter, suite à ses critiques sur le raid au Yémen

Mark Wilson, Getty images North America, AFP

Dans une série de tweets méprisants postés jeudi, Donald Trump s’en est pris au sénateur républicain John McCain, après que ce dernier a critiqué l’opération militaire au Yémen, la première autorisée par le nouveau président.

PUBLICITÉ

À qui s'en est pris Donald Trump aujourd'hui sur Twitter ? Le sénateur John McCain, qui s'est vu, une nouvelle fois, vilipendé. Ce dernier avait qualifié de fiasco la première opération militaire importante autorisée par le nouveau président américain, au Yémen. Un raid mené il y a dix jours, durant lequel un militaire américain a trouvé la mort ainsi que plusieurs femmes et enfants qui se trouvaient aux côtés des combattants d'Al-Qaïda visés par cette opération.

Et la réponse du président est cinglante. Dans une série de tweets publiée sur son compte, jeudi 9 février, Donald Trump a interpellé l’élu républicain, qu’il avait déjà attaqué pendant la campagne présidentielle.

"Le sénateur McCain devrait s'abstenir de ses commentaires à la presse sur le succès ou l'échec d'une mission. Cela ne peut qu'enhardir l'ennemi", écrit le président. John McCain "est depuis tellement longtemps un perdant qu'il ne sait plus comment on fait pour gagner. Il n'y a qu'à voir le désordre dans lequel se trouve notre pays", ajoute-t-il.


"Ce n'est pas un héros de guerre"

Le président américain désigne comme "héros" le soldat mort en mission. Pendant la campagne présidentielle, Donald Trump avait scandalisé la classe politique américaine en contestant à John McCain, prisonnier pendant la guerre du Vietnam, son statut de "héros".

"Ce n'est pas un héros de guerre. C'est un héros de guerre parce qu'il a été capturé", avait ironisé Donald Trump, agacé, lors d'un événement conservateur dans l'Iowa, le Family Leadership Summit.  "J'aime les gens qui n'ont pas été capturés", avait dit l'homme d'affaires, célèbre pour son mépris des "losers" (perdants).

Le 29 janvier, John McCain avait également essuyé les critiques de Donald Trump après une déclaration publiée dans la presse, concernant cette fois le décret anti-immigration pris par le président des États-Unis. Réponse cuisante du locataire de la Maison Blanche : "Ces deux sénateurs (la déclaration était co-signée avec Lindsey Graham, NDLR) feraient mieux de concentrer leurs forces contre l'État islamique, l'immigration illégale et la sécurité aux frontières, au lieu de chercher à déclencher la troisième guerre mondiale."

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.