Accéder au contenu principal

Le Pakistan interdit les célébrations de la Saint-Valentin

Une jeune fille récolte des roses rouges dans la région de Lahore au Pakistan.
Une jeune fille récolte des roses rouges dans la région de Lahore au Pakistan. Rana Sajid Hussain/Pacific Press/LightRocket via Getty Images

Un tribunal pakistanais a interdit toutes les célébrations de la Saint-Valentin dans le pays ce lundi 13 février suite au dépôt d’une pétition allant dans ce sens.

Publicité

La Cour suprême d’Islamabad a interdit avec effet immédiat la fête des amoureux, rapporte le journal local Dawn.  

VOIR AUSSI : Au Pakistan, le troisième genre sera comptabilisé dans le grand recensement du mois de mars

Résultat, les espaces publics sont privés des décorations faisant référence à la Saint-Valentin. Les restaurants sont épargnés par cette décision, mais les médias, eux, ont reçu l’ordre de ne pas promouvoir la fête. Oui, cela s’appelle une censure. Et elle a été demandée par les Pakistanais eux-mêmes.

La décision a été prise suite au dépôt d’une pétition par un certain Abdul Waheed. Ce citoyen, dont le positionnement politique est inconnu, (on a quand même une petite idée derrière la tête), explique que la Saint-Valentin n’est pas en adéquation avec la religion du pays. "Cette fête va à l’encontre des enseignements islamiques […] Sous couvert de la diffusion de l’amour, l’immoralité, la nudité et l’indécence sont promus", énumère-t-il.

Même si Dawn affirme que la Saint-Valentin est célébrée dans la plupart des grandes métropoles du pays, cette décision de proscrire la fête des amoureux n'est pas si surprenante. En effet, de nombreuses régions pakistanaises ont déjà exprimé leur mécontentement.

L’an dernier, l’assemblée locale de la ville de Peshawar avait voté à l’unanimité l’interdiction de la Saint-Valentin. À quelques kilomètres de là dans le district de Kohat, c’était la police qui avait interdit la fête. Le président Mamnoon Hussain s’était aussi joint à ce concert de critiques. "Elle [NDLR : la Saint-Valentin] n’a aucun lien avec notre culture et elle doit être évitée", avait-il martelé, insistant sur l’origine catholique de l’événement.

Même si la Saint-Valentin n’est plus au Pakistan, vous pouvez toujours y aller pour épouser la mineure de votre choix. En janvier 2016, le Parlement n’avait pas trouvé cet acte indécent. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.