Accéder au contenu principal

"Call of Duty" abandonne les conflits futuristes et retourne à l'époque des Guerres mondiales

Patrick T. Fallon/Bloomberg via Getty Images

L'éditeur Activision a annoncé dans son bilan trimestriel que le prochain jeu de la saga "Call of Duty" se déroulera lors d'une des deux Guerres mondiales.

Publicité

La série de FPS (First Person Shooter) "Call of Duty" revient aux fondamentaux. Activision, l’éditeur du jeu, a annoncé lors de la publication de son bilan trimestriel que le prochain volet de la saga prendra à nouveau place dans le passé. 

"Les combats traditionnels seront au centre du jeu", explique l'entreprise. Au revoir les robots et autres drones, bonjour les Guerres mondiales. Pour l'instant, on ne sait pas laquelle des deux sera retranscrite. 

VOIR AUSSI : Quand le jeu vidéo à succès "Battlefield 1" fait revivre la Première Guerre mondiale

Ce changement de direction fait suite à la déception que fut le dernier "Call of Duty." Sorti en novembre 2016, cet épisode baptisé "Infinite Warfare" a agacé plus d’un joueur.

Un ersartz de "Halo" ?

Prenant place dans un futur où les vaisseaux spatiaux ont remplacé les tranchées boueuses, ce titre a joué à fond la carte de la science-fiction, quitte à se travestir visuellement en un ersatz de "Halo", un autre FPS rempli d’aliens.

Même si le jeu a terminé en tête des ventes de l’année 2016 aux États-Unis, son bilan chiffré mérite d'être tempéré. Lors de sa première semaine d’exploitation en Grande-Bretagne, "Infinite Warfare" a connu une baisse de 48,4% de ses ventes par rapport à son prédécesseur, "Black Ops III". "L’espace n’a pas eu la résonance espérée chez les joueurs. Son succès n’est pas celui que l’on attendait", poursuit Eric Hirshberg, le CEO d'Activision.

Et en observant les chiffres des autres jeux de la série sur la même période, le constat est encore plus flagrant.

Pour ce qui est des critiques, rien de très reluisant. Sur l’agrégateur de notes Metacritic, le titre a obtenu 77 sur 100, le plus mauvais score des dix derniers jeux de la série. Le site jeuxvideo.com a achevé le jeu expliquant qu’il manquait "cruellement d’âme." Bref, les joueurs veulent du neuf avec du vieux. Activision se devait donc de réagir.

Le "Call of Duty" 2017 fera bien un retour aux sources. Et c’est Sledgehammer qui devra remplir cette tâche. Le studio de développement travaille depuis deux ans sur cette nouvelle mouture et a déjà teasé le jeu sur Twitter en affichant un pistolet au look rétro. 

Une image qui rassure sur les intentions d'Activision. Mais la fin d'année sera tout de même rude pour l'éditeur. En effet, l'autre FPS majeur de ses dernières années, "Battlefield", s'est aussi laissé séduire par l'univers des deux Guerres mondiales. Avec plus ou moins de fidélité. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.