Découvertes

Le CEO de Google a répondu en personne à la candidature d'une fillette de 7 ans

ANDY BRIDGEWATER

Chloe Bridgewater, une fillette de 7 ans, a adressé une touchante lettre de candidature à Google. Et c'est Sundar Pichai, le CEO de l'entreprise, qui lui a répondu en personne.

Publicité

Chloe Bridgewater n’est qu’une fillette, mais elle a déjà un sacré culot. Cette Anglaise a adressé il y a peu une lettre au "cher patron de Google."  

VOIR AUSSI : Comment l’IA de Google s’apprête à réaliser un rêve de flic : rendre nette une image floue

Du haut de ses 7 piges, Chloe fait part dans cette missive de son envie de bosser dans une entreprise où l’on peut faire du kart et du toboggan. C’est son père, Andy, qui lui a raconté ces anecdotes sur le quotidien des employés du moteur de recherche.

Des arguments qui ne sont pas tombés dans l’oreille d’une sourde et qui ont fascinés Chloe. Au point de la pousser à écrire, avec l’aide de son paternel, la deuxième lettre de sa vie. La précédente était adressée au Père Noël, évidemment. 

Aussi mignonne et innocente soit-elle, cette candidature aurait dû se solder par un message générique que l'on connaît tous : "Vous ne correspondez pas au profil que nous recherchons." Mais Sundar Pichai en a décidé autrement. Le CEO de Google a pris le temps de répondre en personne à la gamine originaire de Hereford.

"Je suis heureux que tu aimes les ordinateurs et les robots", écrit Sundar Pichai. "Si tu continues à travailler dur et à poursuivre tes rêves, tu peux accomplir tout ce que ton esprit voudra (…) J’ai hâte de recevoir ta candidature quand tu auras fini l’école."

Graine d'entrepreneuse

Le père de Chloe a partagé la réponse sur Twitter, expliquant que sa fille a été boostée par les mots du boss de Google, même si ce dernier a rejeté sa candidature. "Elle a le caractère d’une entrepreneuse. Depuis sa plus tendre enfance, ses résultats scolaires montrent qu’elle est brillante et polie",  a raconté Andy Bridgwater à la BBC.

Chloe a déjà commencé à suivre les conseils de Sundar Pichai. Elle s'est portée volontaire pour nettoyer la cuisine familiale contre 20 pennies. Maligne.

– Retrouvez l'article de Sasha Lekach sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine