Accéder au contenu principal
PAKISTAN

Pakistan : attentat-suicide dans un sanctuaire soufi, au moins 70 morts

Le temple soufi Lal Shahbaz Qalandar après l'attentat-suicide qui a fait au moins 70 morts, jeudi 16 février.
Le temple soufi Lal Shahbaz Qalandar après l'attentat-suicide qui a fait au moins 70 morts, jeudi 16 février. Yousuf Nagori, AFP
3 mn

Au moins 70 fidèle soufis, dont 12 femmes et quatre enfants, ont été tués dans un attentat-suicide perpétré en pleine prière dans un lieu saint du sud du Pakistan. Le groupe terroriste État islamique a revendiqué l'attaque.

Publicité

Au moins 70 personnes, dont 12 femmes et quatre enfants, ont été tuées et plus de 150 autres blessées par l'explosion d'une bombe actionnée par un kamikaze, jeudi 16 février, dans un temple soufi dans le sud du Pakistan, a annoncé la police à l'AFP. L’attentat a été revendiqué par l’organisation État islamique (EI) via son organe de propagande Amaq. Le groupe jihadiste considère le soufisme comme une branche hérétique de l'islam.

L'attentat s'est produit dans la ville de Sehwan, à environ 200 km au nord-est de la mégalopole portuaire du Sud-Karachi. Un haut responsable du gouvernement local avait évoqué un premier bilan de 10 morts. "Nous craignons que le bilan n'augmente" encore, avait-il ajouté, précisant que des secours avaient été déployés sur les lieux de l'attaque pour venir en aide aux blessés.

Jour sacré pour la prière

L'attentat a été commis par un kamikaze qui s'est introduit dans le sanctuaire et s'est fait exploser parmi les fidèles, a indiqué une source policière. Le site était bondé en ce jeudi soir, considéré comme un jour sacré pour la prière par cette communauté.

Le Premier ministre, Nawaz Sharif, a réitéré sa ferme intention de continuer à lutter contre les islamistes sunnites et "de maintenir l'unité et l'identité du Pakistan". "Les forces de sécurité fédérales et provinciales et la police ont lancé avant l'aube une opération dans tout le pays et de très nombreux suspects ont été arrêtés dans différentes villes", a déclaré à l'AFP un responsable gouvernemental sous couvert d'anonymat. L'opération devrait se poursuivre dans les prochains jours, a-t-il ajouté.

Au moins 18 "terroristes" ont été abattus au cours de la nuit lors d'opérations dans la province du Sindh, ont indiqué de leur côté les Rangers, forces militaires affiliées au ministère de l'Intérieur. Treize autres ont été tués dans le nord-ouest du pays, selon la police de la ville de Peshawar.

Le Pakistan a subi cette semaine une série d'attaques-suicides. Elles ont frappé plusieurs villes du pays dont la capitale culturelle Lahore et Peshawar, chef-lieu de la province de Khyber Pakhtunkhwa (KPK), ainsi que les zones tribales frontalières de l'Afghanistan.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.