HONGRIE

Une pétition met en péril la candidature de Budapest aux JO

Budapest est en concurrence avec Paris et Los Angeles pour l'organisation des JO d'été de 2024.
Budapest est en concurrence avec Paris et Los Angeles pour l'organisation des JO d'été de 2024. Attila Kisbenedek, AFP

Budapest, pourrait se retirer de la candidature à l'organisation des JO-2024. La pétition des opposants au projet, réunis au sein du mouvement Momentum, a recueilli plus de 266 000 signatures, ouvrant la voie à un référendum local.

Publicité

Après le retrait de Rome, bientôt un autre concurrent de moins pour Paris dans la course à l’organisation des Jeux olympiques d'été de 2024 ? Budapest, la capitale hongroise, pourrait décider la semaine prochaine d'un éventuel retrait de sa candidature à l'organisation de la manifestation, les opposants au projet réunis au sein du mouvement politique Momentum ayant recueilli plus de 266 000 signatures, ce qui ouvre la voie à un référendum local, selon son président Andras Fekete-Gyor.

Istvan Tarlos, maire de la ville, avait auparavant déclaré qu'il envisagerait sérieusement de renoncer au projet si une telle consultation devait avoir lieu.

Budapest est en concurrence avec Paris et Los Angeles pour l'organisation des JO d'été de 2024. La ville organisatrice sera choisie en septembre à Lima par le Comité international olympique.

>> À lire sur France 24 : "'Made for sharing' : Paris lance sa campagne pour les JO-2024"

Le gouvernement hongrois et la municipalité de la capitale appuient la candidature de Budapest mais Momentum, formé par un groupe d'étudiants nés aux alentours de 1989, à la chute du communisme, estime que l'argent qui y serait consacré serait mieux utilisé pour des projets dans les domaines de l'éducation et de la santé.

Momentum, qui dans sa campagne de "non aux JO" a obtenu le soutien de partis politiques d'opposition et de gauche, juge en outre que la Hongrie n'est pas un pays assez prospère pour se lancer dans pareille aventure.

Selon un sondage effectué fin janvier et publié la semaine dernière par le site d'informations Index.hu, 51,95 % des habitants de Budapest se disent opposés à la tenue des JO dans leur ville. Ils étaient 31,7 % en septembre dernier.

Avec Reuters
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine