Accéder au contenu principal

Vainqueur à Rotterdam, Tsonga remporte son premier trophée depuis 2015

Jo-Wilfried Tsonga a remporté son premier titre ATP depuis septembre 2015.
Jo-Wilfried Tsonga a remporté son premier titre ATP depuis septembre 2015. Pascal Guyot, AFP

Il aura fallu pas moins de dix-sept mois pour que Jo-Wilfried Tsonga soulève à nouveau un trophée sur le circuit ATP. Souvent placé, rarement gagnant ces derniers temps, le Français vainqueur à Rotterdam se rapproche du Top 10 mondial.

Publicité

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jo-Wilfried Tsonga a été bien inspiré de s'aligner à Rotterdam, au cœur de l'hiver : après être entré dans le club fermé des joueurs comptant 400 matches gagnés au cours du tournoi, le Français a surtout remporté le 13e titre de sa carrière, dimanche 19 février, mettant fin à dix-sept mois de disette au détriment du Belge David Goffin.

"Je suis content, ce titre arrive au bon moment, a déclaré le vainqueur (4-6, 6-4, 6-1). J'ai fait beaucoup d'efforts pour réussir mon retour, c'est une récompense énorme pour moi. C'est de bon augure pour le reste de la saison". "J'ai intériorisé mes émotions, mais j'étais vraiment heureux. Je me sentais mal pour David, qui est un bon ami. J'aurai voulu qu'on gagne tous les deux", a-t-il poursuivi.

D'abord mené...

Même mené, Tsonga n'a pas eu vraiment à s'employer en finale face à un adversaire expérimenté, finalement battu au bout de 1 h 55 min d'échanges. Mais, après sa démonstration aux tours précédents face au Croate Marin Cilic (7e mondial) et au Tchèque Tomas Berdych, le 14e joueur à l'ATP, finaliste ici-même en 2011, a amplement mérité de soulever le 13e trophée de sa carrière.

Le Manceau de 31 ans, qui redeviendra 11e lundi, a perdu la première fois son service au 3e jeu, un retard rédhibitoire dans la mesure où les deux joueurs ont ensuite conservé leurs services.

"J'ai changé mon service, j'ai essayé de travailler mon revers et j'ai aussi changé de cordes. J'ai beaucoup changé pour essayer d'améliorer mon jeu", explique Jo Wilfried Tsonga.

... Tsonga a su réagir

Mené un set à rien, Tsonga, dont le dernière titre remontait à 2015 à Metz, où il avait alors succédé au palmarès à Goffin, a égalisé en breakant au meilleur moment. Il a pris le service adverse alors qu'il menait 5-4.

Dès lors, la finale était quasiment pliée et la route du "13" grande ouverte pour Tsonga. Dominé 5-0, Goffin, qui se consolera de devenir le premier Belge à entrer dans le Top 10 lundi, a réussi à marquer un point. Mais c'était son chant du cygne et le Français a conclu à la volée à sa première balle de match.

"J'ai vécu une belle semaine, avec beaucoup d'émotions parce que j'ai gagné beaucoup de matches. J'étais un peu fatigué aujourd'hui. J'avais bien démarré, mais à la fin, Jo jouait beaucoup mieux que moi. Je suis bien sûr déçu, mais je serai dans le Top 10 lundi", a réagi le Belge, finaliste aussi à Sofia il y a une semaine.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.