Accéder au contenu principal

Pour la première fois, l'Allemagne recense la criminalité anti-migrants

Des migrants arrivent dans un centre d'enregistrement à Munich, le 15 novembre 2016.
Des migrants arrivent dans un centre d'enregistrement à Munich, le 15 novembre 2016. Cristof Stache, AFP

En 2016, l’Allemagne a recensé plusieurs milliers d'attaques contre des migrants et des réfugiés. C'est la première fois que ce type de criminalité est comptabilisé depuis la crise migratoire qui a débuté en 2015.

Publicité

L'Allemagne a enregistré l'an dernier quelque 3 500 attaques contre des réfugiés et demandeurs d'asile, soit une moyenne de dix agressions par jour, selon des données du ministère de l'Intérieur.

Au total, ces violences ont fait 560 blessés dont 43 enfants. C'est la première fois que la police recense ce type de criminalité. Il est donc impossible de savoir si ces violences racistes ont augmenté depuis l'arrivée massive de migrants en 2015 ou non.

Le gouvernement allemand a "fermement condamné" ces attaques, et déclaré que "les personnes qui ont fui leur pays et demandent protection à l'Allemagne ont le droit d'espérer un abri sûr".

>> À lire : L'accueil des réfugiés en Allemagne, un pari pas si onéreux

Par ailleurs, 988 foyers pour réfugiés et demandeurs d'asile ont été visés par des actes malveillants dont des incendies criminels en 2016. Ce chiffre est légèrement en recul par rapport à 2015 quand plus d'un millier d'attaques de ce type avaient été enregistrées.

Le nombre d'arrivées a fortement diminué en 2016, à 280 000 nouveaux demandeurs d'asile contre plus d’un million en 2015. Ce recul s'explique surtout par la fermeture de la "route des Balkans" et la signature de l'accord controversé entre l'UE et la Turquie en mars 2016.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.