Accéder au contenu principal

États-Unis : Trump augmente les dépenses militaires de 54 milliards de dollars

Donald Trump lors d'un discours à la Maison Blanche, le 27 février 2017.
Donald Trump lors d'un discours à la Maison Blanche, le 27 février 2017. Brendan Smialowski, AFP

Conformément aux promesses de campagne de Donald Trump, le projet de budget des États-Unis fait la part belle à la Défense. Et pour compenser les dépenses du Pentagone, le président prévoit des coupes partout ailleurs.

PUBLICITÉ

Le président américain Donald Trump a promis, lundi 27 février, "une hausse historique" de l'enveloppe destinée à la Défense dans le prochain budget fédéral. "Ce budget respecte ma promesse de protéger les Américains", a-t-il déclaré devant les journalistes, lors d'une rencontre avec des gouverneurs.

Selon un responsable de la Maison Blanche, il veut augmenter les dépenses militaires de 54 milliards de dollars, soit environ 9 %.

Le nouveau président veut en revanche diminuer l'aide étrangère dans son projet de budget. Tout ce qui ne ressort pas du Pentagone devra ainsi fournir des économies, à hauteur de 54 milliards de dollars. "Nous allons faire plus avec moins, le gouvernement sera plus modeste et devra rendre des comptes", a déclaré Donald Trump.

Le plus important budget militaire du monde

Le successeur de Barack Obama entend en outre consacrer plus de moyens au développement des infrastructures aux États-Unis, là aussi conformément à ses engagements. Il présentera son plan dans ce domaine mardi devant le Congrès.

Même si les États-Unis ont le plus important budget militaire du monde, et de loin (environ 3,3 % du produit intérieur brut), les militaires américains pointent régulièrement un certain sous-équipement au regard de l'ampleur des missions, qui leur sont confiées. Début février, des chefs militaires  avaient décrit devant le Congrès une armée américaine affaiblie par des années de ressources budgétaires insuffisantes et plus de deux décennies de conflits.

Les dépenses américaines en la matière sont près de trois fois supérieures à celles de la Chine, la deuxième puissance militaire mondiale, et plus de huit fois supérieures à celles de la Russie, selon les chiffres de l'institut de référence suédois Sipri.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.