Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : un opposant menacé de mort en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition de Benalla : une situation embarrassante pour Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Moyen-Orient

Israël : des proches de Netanyahou visés par une enquête sur un contrat de défense avec l'Allemagne

© Dan Baililty, AFP | Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, le 19 février 2017 à Jérusalem.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/02/2017

Le procureur général d'Israël a ordonné l'ouverture d'une enquête judiciaire sur l'octroi d'un contrat de défense passé avec l'Allemagne. Des proches du Premier ministre Benjamin Netanyahou seraient impliqués.

Le ministère israélien de la Justice a annoncé, lundi 27 février, l'ouverture d'une enquête sur des faits de corruption présumés, lors de l'achat de sous-marins allemands dans lesquels seraient impliqués des proches du Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Le contrat porte sur l'achat de trois sous-marins et d'autres bâtiments de marine, pour un coût d'environ 1,5 milliard de dollars. Cette affaire est sous les feux de l'actualité en Israël, depuis qu'il est apparu que l'avocat personnel du chef du gouvernement israélien, David Shimron, représentait aussi l'agent local du conglomérat allemand ThyssenKrupp Marine Systems, qui doit livrer les navires en question.

Plusieurs enquêtes autour de Netanyahou

Le ministère explique dans un communiqué que "de nouveaux éléments rassemblés par la police au cours des derniers mois" expliquent la décision d'ouvrir une enquête. Mais, ajoute-t-il, "il ne doit faire aucun doute qu'au vu des éléments recueillis, le Premier ministre ne figure pas parmi les suspects dans cette affaire". Benjamin Netanyahou et son avocat nient tout conflit d'intérêt.

Le Premier ministre israélien fait l'objet depuis fin 2016 de deux enquêtes : l'une pour des cadeaux luxueux que sa famille et lui sont soupçonnés d'avoir reçus de la part d'hommes d'affaires, l'autre pour avoir tenté de négocier une couverture journalistique plus favorable avec le patron du plus grand quotidien national payant. Benjamin Netanyahou dément ces accusations.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 27/02/2017

  • DIPLOMATIE

    Pour l'administration Trump, l'expansion des colonies israéliennes "n'aide pas" à établir la paix

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Netanyahou à Washington : la Maison Blanche n'insistera pas sur la solution à deux États

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Trump discute de l'Iran avec Netanyahou et l'invite à Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)