Accéder au contenu principal

Shell connaît les risques du réchauffement climatique... depuis au moins 1991

Getty Images

On ne pourra pas dire qu'elle n'était pas déjà au courant... Il y a presque 30 ans, la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise parlait déjà de réchauffement climatique dans une vidéo présentée au grand public.

PUBLICITÉ

Être parfaitement conscient des conséquences dramatiques du réchauffement climatique et continuer à y participer activement : c'est ce que font un certain nombre d'acteurs de l'industrie pétrolière. Comme par exemple, le géant Shell.

VOIR AUSSI : En 1912 déjà, un article faisait état des effets des énergies fossiles sur l'environnement

Dans de la documentation publique tombée dans l'oubli durant des années mais exhumée par le journal néerlandais The Correspondent mardi 28 février, la preuve est faite que la multinationale connaît les dégâts environnementaux liés à l'or noir depuis 1991.

"Depuis la période glaciaire, le changement climatique n'a jamais été aussi alarmant. Il est si rapide qu'il pose de réels défis pour la vie humaine", reconnaissait déjà Shell en introduction d'une vidéo tournée il y a plus d'un quart de siècle. The Guardian a mis en ligne la séquence :

"Certaines îles tropicales risquent de s'effacer sous les vagues. Partout, les plaines côtières souffrent de la pollution des eaux souterraines, pourtant si nécessaires au bon fonctionnement de l'agriculture", entend-on une voix off expliquer. Le narrateur poursuit : "Dans un monde pris en étau par les conséquences de ces drames écologiques, qui prendra soin des réfugiés climatiques ?"

C'est aussi la question que l'on se pose, alors que tous les jours Shell continue ses politiques de forage, investit dans le raffinage de pétrôle et fait du lobbying pour défendre les énergies fossiles.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.