Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Melinda Gates : "La philanthropie ne peut pas se substituer aux États"

En savoir plus

FOCUS

La réforme des retraites, fer de lance de l'opposition russe

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Les câbles sous-marins, enjeux stratégiques de la communication

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Helle Thorning-Schmidt : "Les guerres modernes visent les enfants"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Un peuple et son roi" : quand grande et petite histoire s'entremêlent

En savoir plus

FACE À FACE

Manuel Valls candidat à Barcelone : un pari osé ?

En savoir plus

L’invité du jour

Bassma Kodmani : "Assad, un jour, rendra compte pour ses crimes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis : la hausse des taux, un risque pour l'économie ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jair Bolsonaro : vers "un retour de la dictature au Brésil" ?

En savoir plus

Découvertes

Un chien trouve un dentier et décide de l’enfiler, parce que pourquoi pas

© Lucas Alves Magalhães

Texte par Marine BENOIT

Dernière modification : 01/03/2017

C’est ce qui s’appelle multiplier les expériences, vivre sa vie à fond.

Pandora est une aventurière chasseuse de trésors. Oui, un genre de Lara Croft, mais en version chien. D’après son maître, Lucas Alves Magalhães, habitant de Sao Paulo au Brésil, elle passe sa vie à gratter et creuser partout pour trouver, bah "des trucs".

VOIR AUSSI : Un chien s’installe seul au volant d’un tracteur et se fait griller par la télé locale

Je ne suis pas un chien mais j’imagine qu’elle espère généralement tomber sur un méga os ou le terrier d’une famille lapins. À la limite, sur le squelette de l’un des ancêtres. Mais bon, à mon humble avis, les pièces d’or anciennes, ça ne lui fait ni chaud ni froid.

Bref, il y a quelques jours, Pandora Croft a sans doute fait la découverte de sa vie. Lucas Alves Magalhães a expliqué au site The Dodo qu’alors en pleine séance de fouilles dans le jardin, elle a découvert quelque chose qui semblait hautement l’intéresser : "Je ne pouvais pas voir ce que c’était, alors je l’ai appelée. Quand elle a levé la tête, j’ai presque failli mourir de rire."

On comprend Lucas. Personnellement, je considérerais avoir amplement réussi ma vie le jour où je suis propriétaire d’un chien qui non seulement trouve un dentier, mais décide aussi de le porter tout seul.

D’après lui, l’objet appartenait probablement aux anciens propriétaires de la maison, des personnes âgées, "qui l’auraient peut-enterré dans le jardin une fois usé". Je ne comprends pas très bien l’intérêt d’enterrer un dentier dans un jardin, mais c’est effectivement une interprétation possible des faits. Après tout, ça ferait une super découverte pour les archéologues du futur.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 01/03/2017