Accéder au contenu principal

Le dernier qui part de chez Fillon éteint la lumière

François Fillon, lors d'un meeting de campagne le 29 janvier 2017.
François Fillon, lors d'un meeting de campagne le 29 janvier 2017. Marlene Awaad/Bloomberg via Getty Images

Thierry Solère, le porte-parole de François Fillon, a officialisé sur Twitter sa démission, vendredi 3 mars. Depuis quelques jours, les défections s'enchaînent chez l'équipe de campagne et les soutiens du candidat.

PUBLICITÉ

François Fillon a promis de maintenir sa candidature malgré une convocation chez le juge le 15 mars en vue d’une mise en examen. En attendant, alors qu'il assure que "la base tient", son équipe de campagne ainsi que ses soutiens sont en train de fondre à vue d'œil.

VOIR AUSSI : Grâce à ce générateur, calculez combien votre texte vous aurait rapporté au "tarif Penelope Fillon"

Selon "le compteur des lâcheurs de Fillon" imaginé par Libération, ils sont déjà 71 à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Vendredi 3 mars, son porte-parole Thierry Solère a annoncé sa démission, confirmant ainsi des bruits de couloir qui circulaient déjà chez les Républicains et dans la presse depuis plusieurs jours.

Pour le candidat, c'est donc un nouveau coup dur. Car avant le départ de Thierry Solère, il y a aussi eu celui de Bruno Le Maire et ses proches, mais aussi de nombreux juppéistes qui ont déjà quitté le navire ces derniers jours.

Il se dit que la plupart des cadres Les Républicains militent pour un retour d'Alain Juppé, lequel aurait fait savoir qu'il était prêt à cela.

[scald=38620:article_details {"additionalClasses":""}]
[scald=38621:article_details {"additionalClasses":""}]

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. ​

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.