Accéder au contenu principal

Assassinat de Kim Jong-nam : la Malaisie expulse l'ambassadeur de la Corée du Nord

L'ambassadeur Kang Chol a quarante-huit heures pour quitter la Malaisie.
L'ambassadeur Kang Chol a quarante-huit heures pour quitter la Malaisie. Manan Vatsyayana, AFP

La Malaisie a annoncé, samedi, l'expulsion de l'ambassadeur de la Corée du Nord, point d'orgue de la tension diplomatique entre les deux pays depuis l'assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant coréen Kim Jong-un, à Kuala Lumpur.

Publicité

Kang Chol, l'ambassadeur de la Corée du Nord en Malaisie, dispose de quarante-huit heures pour quitter le pays. Le gouvernement malaisien a haussé le ton, samedi 4 mars, envers Pyongyang. Les deux pays asiatiques sont en froid depuis l'assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant coréen Kim Jong-un, à l'aéroport de Kuala Lumpur.

"L'ambassadeur est désormais persona non grata", a déclaré dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères malaisien, précisant qu'il avait exigé sans les recevoir des excuses de la part de Pyongyang, après les critiques reçues à propos de l'enquête.

>> À lire aussi : Le gaz VX, la plus mortelle des armes chimiques, a tué le demi-frère de Kim Jong-un

L'ambassadeur lui-même avait émis des doutes sur l'impartialité de la Malaisie dans l'enquête sur la mort de Kim Jong-nam, survenue le 13 février, où il a été victime d'une attaque au VX, un puissant agent neurotoxique. Le diplomate avait accusé le pays de "collusion avec des forces étrangères", allusion à la Corée du Sud, avec laquelle Pyongyang est toujours techniquement en guerre.

Les relations entre la Malaisie et la Corée du Nord, amicales depuis des décennies, se sont brutalement détériorées depuis cette affaire.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.