Accéder au contenu principal

Mélenchon annonce avoir réuni 500 parrainages nécessaires pour la présidentielle

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la "France insoumise", lors du "sommet du plan B"  à Rome, le 11 mars 2017.
Jean-Luc Mélenchon, candidat de la "France insoumise", lors du "sommet du plan B" à Rome, le 11 mars 2017. Tiziana Fabi, AFP

Jean-Luc Mélenchon a annoncé samedi disposer des 500 parrainages nécessaires pour une candidature, moins d'une semaine avant la clôture de la procédure. D'après le dernier décompte du Conseil constitutionnel, sept candidats avaient dépassé ce seuil.

Publicité

Le candidat de la "France insoumise", Jean-Luc Mélenchon, a annoncé samedi 11 mars avoir réuni 500 parrainages d'élus, le minimum requis pour participer à l'élection présidentielle.

"Nous avons nos 500 parrainages ! Merci aux élus qui ont défendu la démocratie", a-t-il indiqué sur son compte Twitter, depuis Rome où il participe au sommet pour le plan B. Le député européen cumulait 432 parrainages dans le dernier décompte publié vendredi 10 mars par le Conseil constitutionnel.

Des maires sans étiquette pour la plupart

Jean-Luc Mélenchon, qui a reproché ces derniers jours au parti communiste, son allié, d'attendre le dernier moment pour le parrainer, a expliqué devant la presse samedi que le "principal contingent" d'élus lui ayant permis d'avoir ses signatures était constitué de "maires sans étiquette", les élus communistes n'arrivant qu'en troisième position. Il a néanmoins reconnu que "sans les communistes [il] n'y serai[t] pas parvenu".

Parmi ses parrains, le député européen a également cité des élus DVG, des socialistes et des écologistes et une quarantaine d'élus du parti de gauche, qu'il a cofondé et qui soutient sa candidature depuis le début.

Huits candidats ont obtenu les 500 signatures

Selon le décompte du Conseil constitutionnel, sept candidats ont déjà passé la barre des 500 parrainages : François Asselineau (Union populaire républicaine), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France !), François Fillon (Les Républicains), Benoît Hamon (Parti socialiste), Marine Le Pen (Front national) et Emmanuel Macron (En Marche !). La date limite étant fixée au 17 mars 2017 à 18 heures.

Le seuil des 500 parrainages ne constitue cependant pas une garantie absolue de qualification pour le scrutin d'avril-mai, puisque les formulaires doivent notamment provenir d'au moins 30 départements ou collectivités d'outre-mer différents pour être validés par le Conseil constitutionnel.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.