Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Cameroun, la demande de M. Kamto d'annulation du scrutin rejetée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'affaire Khashoggi écorne un peu plus l'image de l'Arabie Saoudite

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

SPORT

"Grève illimitée" au Stade Français pour protester contre la fusion avec le Racing 92

© Christophe Simon, AFP | Pascal Papé, vice-capitaine du Stade Français.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2017

Les rugbymen du Stade Français ont déposé un "préavis de grève illimitée" afin de protester contre la fusion à venir avec le club rival du Racing 92. Ils pourraient ne pas participer à la rencontre contre Castres, samedi en Top 14.

Après l'annonce du projet de fusion des équipes professionnelles du Racing 92 et du Stade Français, la colère gronde dans les couloirs du Stade Jean-Bouin. Les rugbymen du Stade Français ont déposé à 99,8 % un "préavis de grève illimitée", a annoncé mardi 14 mars le vice-capitaine Pascal Papé.

Papé, qui a dénoncé "l'absorption du Stade Français par le Racing 92", a précisé que, faute d'avancée, les joueurs ne s'entraîneraient pas et ne joueraient pas à Castres samedi en Top 14.

Arrivé au club en 2007, Pascal Papé, qui compte 65 sélections au sein du XV de France, a dénoncé "la mort de 136 ans d'histoire du club". Papé a été élu en décembre membre du Comité directeur de la Fédération française de rugby (FFR), après la victoire de la liste conduite par Bernard Laporte.

Une première dans l'histoire du rugby pro

Ce mouvement de grève, qui constitue une première depuis l'instauration du professionnalisme en 1995, survient au lendemain de l'annonce surprise de la fusion, dès la saison prochaine, entre le Stade Français et le Racing 92, par les deux présidents Thomas Savare et Jacky Lorenzetti.

Ces derniers ont prévu d'assumer une présidence tournante biennale de l'entité : Savare sera président du conseil de surveillance les deux premières années et Lorenzetti dirigera le directoire avant un échange des deux rôles. La gestion sportive sera confiée aux actuels entraîneurs du Racing, Laurent Travers et Laurent Labit. Le poste de directeur général reviendra à Pierre Arnald (Stade Français).

Les joueurs du Stade Français, dénonçant la prépondérance du Racing dans ce projet de fusion, avaient invité leurs supporters à un rassemblement lundi en fin d'après-midi au Stade Jean-Bouin.

Avec AFP

Première publication : 14/03/2017

  • RUGBY

    L'équipe de France de rugby l'emporte sans panache face à l'Écosse

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : la France s'impose largement face à l'Italie, 40 à 18

    En savoir plus

  • RUGBY

    Rugby : le Racing 92 et le Stade français fusionneront la saison prochaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)