Accéder au contenu principal

Brexit : guerre des sondages sur l'indépendance écossaise

Selon un premier sondage, les Écossais préfèrent rester dans le Royaume-Uni.
Selon un premier sondage, les Écossais préfèrent rester dans le Royaume-Uni. Lesley Martin, AFP

Alors qu'un sondage publié mercredi par le quotidien britannique The Times estime que les Écossais s'opposent à l'indépendance, une enquête d'un institut écossais révèle le même jour que les opinions favorables à celle-ci sont au plus haut.

Publicité

Qui croire ? D'un côté, le quotidien de centre droit The Times publie mercredi 15 mars le premier sondage réalisé depuis l'annonce de la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, de sa volonté d'organiser un nouveau référendum. Celui-ci annonce que 57 % des Écossais rejetteraient l'idée d'une séparation avec le Royaume-Uni.

De l'autre, l'institut de sondages écossais ScotCen's Scottish Social Attitudes révèle dans une étude publiée le même jour que les Écossais seraient plus que jamais favorables à une indépendance. Selon le sondage, 46 % de la population soutient publiquement l'indépendance, soit deux fois plus qu'en 2012.

 

La cheffe des indépendantistes écossais (SNP) n'a cessé depuis juin de répéter qu'une sortie de l'Union européenne justifierait l'organisation d'une nouvelle consultation, après celle de septembre 2014, remportée par le "non" (55%) et vécue comme un rendez-vous manqué avec l'Histoire par les nationalistes. Le SNP espère qu'en cas de sécession, l'Écosse puisse conserver des liens étroits avec l'Union européenne.

>> À lire : Avec le "hard Brexit", l'Écosse rêve à nouveau d'indépendance

ScotCen note cependant que cet argument n'est pas forcément le meilleur à avancer pour Nicola Sturgeon et que le référendum n'est pas gagné d'avance. Si la province a voté à 62 % contre la sortie de l'Union européenne en juin dernier, l'euroscepticisme bat désormais des records en Écosse. Deux Écossais sur trois voudraient soit que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, soit que les pouvoirs de Bruxelles soient réduits en Écosse. "Lier l'indépendance à l'Union européenne pourrait conduire à un retour de bâtons", avertit le rapport.

Avec AFP et Reuters

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.