Accéder au contenu principal

La justice se penche aussi sur les costumes offerts à François Fillon

François Fillon a maintenu sa candidature à l'élection présidentielle malgré sa mise en examen.
François Fillon a maintenu sa candidature à l'élection présidentielle malgré sa mise en examen. Guillaume Souvant, AFP (archives)

Le parquet national financier a étendu l'enquête sur de possibles emplois fictifs visant François Fillon, en accordant un réquisitoire supplétif contre X pour "trafic d'influence" sur les costumes offerts au candidat.

Publicité

Le dossier judiciaire de François Fillon s'épaissit. Le parquet national financier (PNF) a étendu l'enquête sur de possibles emplois fictifs visant le candidat à la présidentielle, mis en examen le 14 mars, aux costumes qui lui ont été offerts.

Le PNF a délivré dans ce but aux juges d'instruction chargés de l'enquête sur la famille du candidat LR un réquisitoire supplétif contre X pour "trafic d’influence", a indiqué, jeudi, une source judiciaire.

Le 12 mars, le Journal du dimanche a révélé qu'un mécène avait signé un chèque de 13 000 euros pour le règlement, pour le seul mois de février, de deux costumes achetés chez un tailleur parisien de renom.

"Et alors ?"

Au total, l'ancien Premier ministre se serait fait offrir des vêtements depuis 2012 pour près de 48 500 euros.

"Un ami m'a offert des costumes en février. Et alors ?", avait rétorqué, lundi, François Fillon dans Les Échos, dénonçant des intrusions dans sa vie privée et affirmant ensuite que ces cadeaux n'avaient "rien à voir" avec la politique.

Les enquêteurs vont tenter de déterminer qui est l'acheteur et examiner ses liens avec le candidat. Le déontologue de l'Assemblée nationale, Ferdinand Mélin-Soucramanien, s'est aussi saisi lundi de cette question.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.