Accéder au contenu principal

Attaque de Westminster : trois morts, l'assaillant abattu

La police sécurise les alentours du Parlement britannique après l'attaque commise dans l'après-midi du mercredi 22 mars 2017.
La police sécurise les alentours du Parlement britannique après l'attaque commise dans l'après-midi du mercredi 22 mars 2017. Daniel Leal-Olivas, AFP

Un assaillant a tué trois personnes, dont un policier, dans un attentat au Parlement britannique et à ses abords, mercredi à Londres, avant d'être abattu. Au moins 40 autres personnes ont été blessées dont trois lycéens français de Concarneau.

Publicité

• Une attaque a eu lieu mercredi 22 mars dans l'après-midi dans le centre de Londres, sur le pont de Westminster et dans l'enceinte du Parlement britannique. Au moins trois personnes ont été tuées et une quarantaine d'autres blessées. Parmi les blessés figurent trois lycéens français de Concarneau en voyage scolaire, dont deux sont dans un état grave.

"Le bilan s'est alourdi à cinq morts dont l'assaillant"

• L'assaillant a été tué par la police, après avoir poignardé un policier et tenté de s'attaquer à un second à l'entrée du Parlement. Quelques minutes auparavant, il avait foncé sur la foule à bord de son véhicule sur le pont de Westminster qui mène au Parlement. Son acte n'a pas été revendiqué pour l'instant.

• "Je ne vais pas faire de commentaires sur l'identité de l'assaillant (...) mais nous privilégions la piste du terrorisme islamiste", a affirmé un haut responsable de la police britannique, précisant que "l'enquête avance à grand pas".

"Il y a trois officiers de police blessés, dont deux dans un état grave"

• La Première ministre, Theresa May, qui se trouvait dans l’enceinte du Parlement au moment de l’attaque a été rapidement exfiltrée. Elle a dénoncé dans la soirée un attentat "pervers", lors d'une allocution solennelle devant sa résidence de Downing Street. Theresa May a cependant indiqué que le niveau d'alerte terroriste restait fixé à "grave", le quatrième sur une échelle de cinq, comme depuis août 2014.

Theresa May : "Nos pensées et nos prières vont à ceux qui ont été touchés"

• "Les Londoniens ne se laisseront pas intimider par le terrorisme", a lancé le maire de Londres Sadiq Khan.

• Au Parlement écossais à Édimbourg, les débats sur un référendum d'indépendance ont été suspendus sine die.

• Le président François Hollande s'est entretenu avec Theresa May mercredi soir et lui a adressé les condoléances de la France. La Tour Eiffel s'est éteinte à minuit en hommage.

Retrouvez les événements en temps réel sur notre liveblog ci-dessous.

 

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.