Accéder au contenu principal

Un Français arrêté à Anvers, en Belgique, après avoir essayé de foncer dans la foule

Des policiers patrouilles à Anvers, le 16 janvier 2015, après une opération antiterroriste.
Des policiers patrouilles à Anvers, le 16 janvier 2015, après une opération antiterroriste. Marco de Swart, ANP, AFP (archives)

Un homme a été arrêté jeudi à Anvers, en Belgique, après avoir tenté de de foncer dans la foule d'une rue commerçante. Sa voiture était immatriculée en France, selon la police.

Publicité

Une attaque été évitée, jeudi 23 mars, à Anvers, en Belgique. La police a arrêté un homme qui avait tenté de foncer en voiture dans une rue commerçante, très fréquentée.

"Le véhicule roulait à grande vitesse sur le Meir (l'artère principale de la ville, NDLR), donc les gens devaient sauter sur le côté", a déclaré le chef de corps de la police d'Anvers, Serge Muyters, lors d'un point presse.

>> À lire : "Attentats de Bruxelles : un an après, la Belgique cherche toujours des réponses"

L'attaque n'a pas fait de blessé, a-t-il précisé. Le parquet fédéral belge, en charge des affaires terroristes, a été saisi de l'enquête.

Des militaires, déployés dans les sites sensibles en Belgique où le niveau d'alerte antiterroriste est à 3 sur un niveau de 4, ont "immédiatement" tenté d'arrêter la voiture, mais le conducteur a refusé d'obtempérer et a poursuivi sa course en brûlant un feu rouge, a-t-il raconté.

Voiture immatriculée en France

Le véhicule sera finalement "intercepté" sur le quai des bords de l'Escaut après avoir emprunté des rues du cœur historique et en partie piétonnier d'Anvers, a expliqué Serge Muyters.

La police a indiqué que le conducteur était "un homme d'origine nord-africaine" qui portait une "tenue de camouflage". Il a été arrêté à l'issue de cette course-poursuite dans le centre de la ville.

La voiture utilisée dans l'incident à Anvers était immatriculée en France, a indiqué la police. Le parquet fédéral belge a annoncé que le suspect arrêté était un Français vivant en France, identifié comme Mohamed R., né le 8 mai 1977. Selon La Voix du Nord, l'assaillant réside à Lens, dans le Pas-de-Calais.

Des couteaux et d'autres types d'armes ont été découverts dans son véhicule, notamment un fusil anti-émeute et un bidon contenant un produit encore indéterminé, ont précisé les procureurs. Le service de déminage de la Défense est sur place afin d’examiner le véhicule.

François Hollande a confirmé jeudi après-midi qu'une tentative d'attentat, impliquant "semble-t-il" un ressortissant français, avait eu lieu à Anvers. Selon des sources françaises proche de l'enquête, il était ivre au moment de son arrestation. "Son état est tel qu'il ne peut pas être interrogé par la police à ce stade. Il a été placé en cellule de dégrisement", indique, de son côté, le site belge de la RTBF.

Avec AFP et Reuters
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.