Accéder au contenu principal

Nouveau drame en Méditerranée : 250 migrants présumés noyés

Des migrants sur une embarcation au large de la Libye, le 20 mars 2017.
Des migrants sur une embarcation au large de la Libye, le 20 mars 2017. Abdullah Elgamoudi, AFP

Deux canots de migrants pouvant contenir jusqu'à 250 personnes à eux deux ont été repêchés au large de la Libye, jeudi matin. Déjà cinq cadavres de jeunes Africains ont été retrouvés près des embarcations.

Publicité

L’ONG espagnole Pro-Activa Open Arms a repêché au large de la Libye, jeudi 23 mars, deux canots gonflables pouvant contenir en général 120 à 140 migrants chacun. Environ 250 migrants pourraient donc avoir péri noyés.

Déjà cinq corps flottant près des canots ont été retrouvés, selon une porte-parole, qui précise qu’il s’agit d'Africains âgés de 16 à 25 ans environ, qui se sont apparemment noyés 24 heures avant d'être découverts jeudi matin, au nord du port libyen de Sabrata.

"Nous pensons que la seule explication (à ces naufrages) est que les canots étaient pleins de gens", a-t-elle expliqué. "Depuis plus d'un an, nous n'avons jamais vu aucun de ces canots qui ne soit rempli à ras bord."

>> À voir : Infomigrants, un site d'information pour les migrants

Une troisième embarcation en danger

Vincent Cochetel, directeur du bureau européen du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) a indiqué dans la soirée que les bateaux des ONG patrouillant dans la zone avaient été appelés à l'aide pour secourir les passagers d'une troisième embarcation, laissant planer la menace d'un autre drame.

Malgré les dures conditions hivernales en mer, les départs de migrants depuis la Libye à bord d'embarcations de passeurs se sont accélérés ces derniers mois, à cause de la dégradation des conditions de vie des migrants en Libye et de leur crainte d'une prochaine fermeture aux passeurs des routes maritimes vers l'Europe.

>> À lire aussi : Comment l’OIM sauve des migrants bloqués et torturés en Libye

Avant cette dernière tragédie, le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) avait estimé à 440 le nombre de migrants décédés en tentant de gagner l'Italie à partir de la Libye depuis début 2017.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.