Accéder au contenu principal

Attaque de Westminster : deux nouvelles arrestations "importantes"

La police a mené une perquisition dans une résidence de West Didsbury, près de Manchester, qui serait liée à l'auteur de l'attaque de Westminster.
La police a mené une perquisition dans une résidence de West Didsbury, près de Manchester, qui serait liée à l'auteur de l'attaque de Westminster. Paul Ellis, AFP

La police britannique a procédé vendredi à deux nouvelles arrestations "importantes" liées à l'attentat revendiqué par le groupe État islamique qui a fait quatre morts à Londres.

Publicité

L’enquête sur l'attentat revendiqué par le groupe État islamique (EI) qui a fait quatre morts à Londres suit son cours. Mark Rowley, le commandant de l’antiterrorisme britannique, a indiqué lors d’une déclaration de presse, vendredi 24 mars, que la police avait procédé à "deux nouvelles arrestations importantes dans la nuit" et que neuf personnes étaient en garde à vue dans le cadre de l'investigation qui mobilise des centaines d'enquêteurs.

La police avait déjà arrêté jeudi huit personnes, cinq hommes et trois femmes âgés de 21 à 58 ans, en six endroits différents, sept à Birmingham (centre de l'Angleterre) et une à Londres. Une femme a été libérée sous caution. Des perquisitions ont été effectuées à 21 adresses différentes, a précisé Mark Rowley, assurant qu'il n'y avait aucun élément pouvant accréditer la thèse d'une nouvelle menace.

L'enquête se concentre sur les motivations du tueur, abattu par la police, et la préparation de l'attentat qui a également fait une cinquantaine de blessés, dont deux dans un état critique et un autre entre la vie et la mort. Identifié comme Khalid Masood, l'auteur britannique de l'attaque la plus meurtrière au Royaume-Uni depuis douze ans est né Adrian Russell Ajao, a indiqué Mark Rowley lors d'une déclaration à la presse. "Nous cherchons à déterminer s'il a agi seul inspiré par la propagande terroriste ou s'il a été aidé et commandité", a-t-il souligné.

Avec AFP

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.